Chargement...

Où et comment installer une pompe à chaleur ?

L’installation d’une pompe à chaleur ne s’improvise pas. Pour que cela soit fait dans les règles de l’art et que vous profitiez de tous ses bienfaits (confort au top, économies d’énergie…), il faut avoir des connaissances techniques bien précises, par exemple pour trouver le bon emplacement, raccorder un système de chauffage ou manipuler des fluides frigorigènes. Mieux vaut donc passer par un professionnel qualifié ! Pour autant, cela ne vous empêche pas de savoir quelles sont les conditions d’une installation réussie. On vous en dit donc un peu plus… 

Où et comment installer une pompe à chaleur ?

Installer une pompe à chaleur, est-ce le bon choix pour vous ?

Depuis quelques années, la pompe à chaleur rencontre un vif succès auprès des Français et son installation est largement encouragée par l’État à travers la mise en place de nombreuses aides financières. En tant qu’équipement de chauffage (et parfois même de rafraîchissement en été) écologique et économique, elle a tout pour plaire et convient aussi bien aux projets de construction et de rénovation. Cependant, avant même de faire appel à un installateur et de vous lancer dans les travaux, un conseil : assurez-vous que la pompe à chaleur est le mode de chauffage le plus adapté à vos besoins, mais aussi à la configuration de votre logement et de votre terrain. Pour cela, posez-vous les bonnes questions !

Est-ce que votre terrain convient à l’installation d’une pompe à chaleur ?

Dans l’idéal, il est conseillé d’avoir une surface extérieure de 200 m2 minimum afin que l’unité extérieure de la pompe à chaleur ne prenne pas toute la place dans votre jardin et soit suffisamment éloignée du voisinage (on y reviendra plus bas). 

Par ailleurs, si vous optez pour une pompe à chaleur géothermique, c’est-à-dire qui capte les calories présentes dans le sol ou les nappes phréatiques, il va falloir creuser, voire forer, pour poser des capteurs horizontaux ou verticaux dans la terre de votre jardin. Si votre sol est rocheux ou arboré, l’opération ne sera pas réalisable. 

Si vous choisissez une pompe à chaleur aérothermique, c’est-à-dire qui puise les calories présentes dans l’air extérieur pour chauffer votre logement, l’installation sera en revanche plus simple. 

Votre logement est-il bien isolé ?

Ce critère vaut pour toute installation d’un système de chauffage, quel qu’il soit. Sans isolation de qualité, la performance de votre équipement ne sera pas optimale. Vous risquez alors de gaspiller de l’énergie et de voir votre facture grimper, tout en ressentant de l’inconfort (courants d’air, parois froides…). Il est donc important de contrôler votre isolation en amont pour ne pas investir dans une pompe à chaleur en vain. Si vous construisez, a priori, vous n’aurez pas de souci sur ce point car les maisons actuelles doivent respecter la réglementation thermique 2020 qui impose un haut niveau d’isolation. Si vous rénovez, en revanche, soyez vigilant !

En rénovation, votre ancienne installation est-elle compatible ?

Actuellement, la pompe à chaleur la plus courante dans les foyers français est la pompe à chaleur air/eau. Sa particularité : elle transmet la chaleur grâce à un circuit d’eau chaude qui alimente ensuite les différents émetteurs (radiateurs hydrauliques, plancher chauffant…). Si votre logement est déjà équipé d’un chauffage central, par exemple si vous avez une ancienne chaudière gaz ou fioul, les travaux d’installation d’une pompe à chaleur air/eau seront moins lourds et moins coûteux. Dans le cas inverse, il faudra prévoir la mise en place de tout un système de canalisations pour créer ce réseau de chauffe. À garder en tête !
  

REMPLACER UNE ANCIENNE CHAUDIÈRE FIOUL PAR UNE POMPE À CHALEUR

C’est une bonne idée ! Vous pouvez d’ailleurs bénéficier de certaines aides comme le Coup de pouce chauffage pour passer à l’action. Alors, quel type de pompe à chaleur choisir ? Faut-il conserver ou non votre chaudière ? Combien ça coûte ? On vous dit tout par ici !

  

Où et comment installer une pompe à chaleur ?

Quel est le bon emplacement pour votre pompe à chaleur ?

Tout d’abord, petite précision, nous allons ici nous intéresser au cas de la pompe à chaleur la plus répandue, à savoir la pompe à chaleur air/eau. L’une des questions primordiales à vous poser avant de passer à l’étape « installation » est la suivante : où la poser ? Une partie de l’équipement doit se trouver dans votre jardin, certes ! Mais plus précisément, quels sont les endroits conseillés ? Y a-t-il des règles à respecter ? Des bonnes pratiques ? On fait le point. 

Monobloc ou bibloc, pas le même combat !

Une pompe à chaleur air/eau comporte toujours une unité extérieure qui permet de récupérer les calories présentes dans l’air et qui doit être reliée au circuit d’eau chaude de votre logement. Ensuite, il y a deux types de configurations :

  • La pompe à chaleur « monobloc », qui se compose d’une unité extérieure, d’où part directement le circuit d’eau chaude. 
  • La pompe à chaleur « bibloc », qui se constitue d’une unité extérieure reliée à un module hydraulique installé à l’intérieur, par exemple dans votre garage, votre chaufferie ou votre buanderie. En rénovation, vous pouvez aussi le positionner en lieu et place de votre chaudière, ou à côté si vous conservez cette dernière en appoint. Le module hydraulique sera ainsi plus proche du départ du réseau d’eau chaude.

Dans les deux cas, il faut placer l’unité extérieure dans votre jardin, et c’est surtout là que le choix de l’emplacement est déterminant ! 

Le bruit, ennemi public n°1

Même si les modèles actuels de pompes à chaleur se font de plus en plus discrets, l’unité extérieure (en particulier son ventilateur) émet un bruit de fond. Il est donc important de prendre en considération ces nuisances sonores lorsque vous cherchez où installer votre pompe à chaleur. C’est non seulement essentiel pour votre confort, mais aussi pour conserver de bonnes relations de voisinage ! Surtout, rassurez-vous, il existe des astuces pour limiter la propagation du bruit. Voici votre check-list :

  • N’orientez pas l’unité extérieure vers les habitations proches.
  • Installez-la loin de vos chambres et des fenêtres de vos voisins. 
  • Limitez la réverbération du bruit en évitant les socles en béton et en prévoyant un espace de 40 à 50 cm entre la pompe à chaleur et le mur.
  • Enlevez régulièrement les feuilles ou brindilles devant votre appareil : elles empêchent l’air de bien circuler et peuvent accentuer les bruits !
  • Si vous ne pouvez pas positionner la pompe à chaleur assez loin de vos voisins, utilisez un piège à son comme un panneau antibruit, une porte démontable ou un géotextile.

Au-delà du bruit, il est également possible de réduire la transmission des vibrations en installant des plots anti-vibratiles sous la pompe à chaleur (au niveau du socle).

Curieux d’en savoir plus sur l’origine du bruit d’une pompe à chaleur et sur les astuces pour y remédier ? Consultez notre guide dédié !
  

BON À SAVOIR

Afin de ne pas gêner le voisinage, la réglementation impose des niveaux de nuisances sonores à ne pas dépasser : 5 décibels la journée et 3 décibels la nuit (à partir de 22h). Assurez-vous auprès de votre installateur que ces règles sont bien respectées !

  

La vue, à préserver 

Autre nuisance qui peut déplaire à vos voisins quand vous installez une pompe à chaleur en face de chez eux : la pollution visuelle. Et ça vaut également pour vous. Ce serait dommage d’installer l’unité extérieure juste devant la plus belle façade de votre maison ou à côté de votre plus beau massif de fleurs ! Choisissez plutôt un endroit qui ne soit pas à la vue de tous, un peu à l’écart. Quelques précautions toutefois : dégagez tout obstacle susceptible de nuire au bon fonctionnement de l’appareil (l’air doit circuler facilement), évitez les zones de passage et renseignez-vous sur les règles d’urbanisme de votre commune. 

Sachez également qu’il existe des solutions pour rendre votre appareil invisible de l’extérieur ! Par exemple, avec le système Wall In breveté par Atlantic, l’unité extérieure de votre pompe à chaleur est directement intégrée dans le mur d’une pièce non isolée (garage…). Elle se fond ainsi totalement dans le décor. 

La météo : gare aux intempéries !

Certains emplacements sont à éviter pour que votre pompe à chaleur reste à l’abri de la neige, du gel ou des vents violents. C’est notamment le cas des zones exposées au nord et/ou non abritées. Au lieu de ça, privilégiez les endroits qui sont à la fois ensoleillés et protégés des aléas climatiques. 

L’avis du pro

Enfin et surtout, pensez à consulter votre installateur ! Il sera le plus à même de croiser les exigences techniques et vos critères personnels afin de trouver l’endroit idéal pour installer votre pompe à chaleur. 
  

Où et comment installer une pompe à chaleur ?

Comment se déroule l’installation d’une pompe à chaleur ?

Encore une fois, installer une pompe à chaleur soi-même n’est pas une bonne idée. Il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel qualifié car lui seul est en mesure de vous garantir une pose soignée et une performance optimale. Pour cela, il procède en plusieurs étapes. 

1. La réalisation d’une étude préalable 

Avant d’installer votre pompe à chaleur, l’installateur doit absolument venir chez vous pour observer la configuration de votre terrain et pour réaliser ce qu’on appelle une étude thermique. Cette dernière examine à la loupe la qualité d’isolation de votre maison, les déperditions de chaleur ou encore vos besoins en chauffage. 

Si vous souhaitez que votre pompe à chaleur produise de l’eau chaude sanitaire, l’installateur doit également évaluer vos besoins en la matière.
  

BON À SAVOIR

C’est au moment de l’étude thermique, avant d’avoir signé le devis et lancé vos travaux, que vous devez faire votre demande d’aides financières. La pompe à chaleur est notamment éligible à MaPrimeRénov’, le Coup de pouce chauffage, la TVA réduite ou l’éco-prêt à taux zéro. Pour en savoir plus, consultez notre guide dédié !

  

2. Le choix de la pompe à chaleur adaptée

L’étude préalable permet ensuite à l’installateur de déterminer le bon dimensionnement pour votre pompe à chaleur grâce à un logiciel de calcul poussé. Différents critères entrent en jeu tels que la température annuelle moyenne, les déperditions thermiques de votre logement, la surface de vos pièces, le type d’émetteurs existants ou vos habitudes de consommation. 

Après avoir fait le calcul, l’installateur peut vous proposer un modèle de pompe à chaleur adapté à vos besoins, ainsi qu’un devis pour l’achat et la pose de l’appareil. 

En attendant la proposition de l’installateur, si vous souhaitez vous faire une première idée de la pompe à chaleur idéale pour vous, vous pouvez réaliser une simulation grâce à notre guide d’aide au choix. 

3. La pose dans les règles de l’art

Une fois le devis signé, le matériel choisi et l’emplacement fixé, le professionnel passe à l’installation proprement dite. À titre indicatif, pour l’installation d’une pompe à chaleur air-eau en remplacement d’une ancienne chaudière gaz, les travaux sont plutôt rapides car le circuit d’eau chaude existe déjà :

  • Le professionnel installe l’unité extérieure sur un socle solide et stable.
  • Il la raccorde au circuit d’eau chaude ou au module hydraulique intérieur (selon les modèles), en respectant les règles de sécurité liées à la manipulation de fluides frigorigènes.
  • Il fait les branchements électriques. 
  • Et il s’assure que tout fonctionne jusqu’aux émetteurs.

En moyenne, comptez entre 2 jours et une semaine de travaux. 

Pour l’installation d’une pompe géothermique, le chantier dure plus longtemps car il faut d’abord obtenir des autorisations administratives, puis creuser (parfois forer) dans votre jardin pour poser des capteurs verticaux ou horizontaux qui permettront de puiser la chaleur dans la terre ou dans les eaux souterraines. Des délais à anticiper !
   

COMMENT TROUVER UN INSTALLATEUR ?

Vous êtes décidé à installer une pompe à chaleur ? Un conseil : pour bénéficier d’aides financières, choisissez un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Et si vous n’en connaissez pas, Atlantic vous aide à en trouver un près de chez vous en quelques clics !