Chargement...

La pompe à chaleur : quand chauffage rime avec écologie

Utilisant des ressources propres, gratuites et renouvelables, la pompe à chaleur plaît à de plus en plus de Français !

La pompe à chaleur : quand chauffage rime avec écologie

Énergies renouvelables, efficacité énergétique, faibles émissions de gaz à effet de serre… Autant de critères qui font de la pompe à chaleur l’un des équipements incontournables à haute performance environnementale. Selon le baromètre « Les Français et les énergies renouvelables » réalisé en janvier 2019 par OpinionWay pour Qualit’EnR (1), la pompe à chaleur est l’équipement à énergies renouvelables en lequel les consommateurs accordent le plus leur confiance (82 % des répondants).

Récupérer la chaleur extérieure pour chauffer l’intérieur : comment ça marche ? 

Les calories contenues dans l’air, le sol ou encore l’eau souterraine constituent une énergie propre, gratuite et inépuisable grâce au rayonnement solaire, aux vents et aux précipitations. C’est cette chaleur (ou calories), fournie par l’environnement extérieur, que la pompe à chaleur vient capter. Elle élève le niveau de température de ces calories et chauffe ainsi l’intérieur de l’habitation en les injectant dans un circuit de distribution. Ce circuit peut alors alimenter un plancher chauffant ou des radiateurs à eau chaude. Ainsi, chaque kilowatt consommé pour le fonctionnement de la pompe à chaleur est valorisé et va donner de 3 à 5 kW de chaleur utile gratuite et propre pour l’habitation. 

De fait, la pompe à chaleur, en utilisant une ressource renouvelable, contribue activement à la réduction des gaz à effet de serre. Pour exemple, la pompe à chaleur Air/Eau, la plus susceptible d’y participer, rejette trois à quatre fois moins de CO2 qu’une chaudière classique.

La pompe à chaleur : quand chauffage rime avec écologie

Bienvenue aux économies…

Si vous souhaitez avoir une idée des économies que vous pourriez réaliser en installant une pompe à chaleur dans votre maison, nous avons créé et mis en ligne un simulateur d’économies. Dans un premier temps, le simulateur vous aidera à estimer l’impact de la pompe à chaleur sur votre facture énergétique. Dans un second, l’idéal est de vous rapprocher d’un professionnel qui vous guidera dans votre choix en fonction de critères spécifiques liés à votre logement et à vos besoins.

Pour maximiser l’efficacité de la pompe à chaleur, l’isolation de votre logement doit être excellente. En effet, cela réduit l'apport de chauffage auxiliaire.

Sur le long terme, la pompe réduit considérablement les dépenses énergétiques du foyer. Elles seraient ainsi 2 à 3 fois moins élevées qu’avec des radiateurs électriques. Dans des conditions d’installation idéales, une pompe à chaleur est en mesure de faire baisser les consommations jusqu’à 60 % (source Afpac).

…Et à un impact écologique positif !

En utilisant l’air comme énergie principale, la pompe à chaleur Air/Eau permet également de réduire votre empreinte carbone. Certes, la pompe à chaleur consomme de l'électricité, mais grâce à l'énergie propre, gratuite et inépuisable de l'air extérieur, ses émissions sont inférieures à celles d'un chauffage classique.

La pompe à chaleur : un investissement pour l’avenir

La future Réglementation Environnementale (RE 2020) qui s’appliquera aux bâtiments neufs limitera l’empreinte carbone des nouvelles constructions. Bonne nouvelle ! Du fait de leur grande efficacité énergétique, et de la plus faible empreinte CO2 de l’électricité par rapport aux énergies fossiles, les pompes à chaleur électriques devraient tout naturellement y occuper une place de choix.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Vous pouvez bénéficier de différentes aides pour l’achat et la pose d’une PAC par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) : un crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), un éco-prêt à taux zéro, une TVA à taux réduit, des certificats d’économies d’énergie (CEE), voire des aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

 

(1) https://www.qualit-enr.org/presse-communiques/barometre-enr-2019