Chargement...

Quels sont les avantages du chauffage électrique ?

Trop cher, pas écologique, moins confortable qu’un chauffage central… Le chauffage électrique souffre encore d’une mauvaise réputation. Et pourtant, il s’agit souvent de préjugés qui n’ont plus lieu d’être. Voici les clés pour déceler le vrai du faux, connaître les avantages du chauffage électrique et savoir si cette solution est vraiment adaptée à votre logement. 

6 idées reçues (ou pas) sur le chauffage électrique

En matière de chauffage électrique, on entend tout et son contraire. Il est donc important de dissocier les idées reçues des vérités pour faire des choix judicieux et adaptés à vos besoins. Suivez le guide, nous vous aidons à mieux cerner les avantages, mais aussi les inconvénients du chauffage électrique par rapport aux autres solutions.

1. Le chauffage électrique n’est pas rentable et ne permet pas de faire des économies

Tout est une question de point de vue ! En effet, si l’on observe le rendement de différents équipements de chauffage, il est vrai que les radiateurs électriques ne sont pas forcément les plus performants.

Le rendement, c’est le rapport entre l’énergie produite par un système de chauffage et l’énergie qu’il consomme. Plus le rendement est élevé, plus vous réalisez d’économies d’énergie.

Rendement

Un radiateur électrique

Son fonctionnement est basé sur l’effet joule : l’électricité traverse une résistance qui produit de la chaleur. Pour 1 joule consommé, 1 joule est restitué sous forme de chaleur. Autrement dit, il n’y a ni perte, ni gain : la quantité d’électricité que vous consommez est transformée en chaleur. Le rendement est donc proche de 100 %.

        Une chaudière gaz à condensation       

Elle ne se contente pas de brûler le gaz pour produire de la chaleur, elle récupère également la chaleur issue des fumées de combustion. Résultat : les pertes d’énergie sont limitées et la chaudière restitue plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Son rendement peut ainsi atteindre jusqu’à 110 %.

Une pompe à chaleur

Le principe d’une pompe à chaleur est de récupérer les calories « gratuites » naturellement présentes dans l’air, le sol ou les eaux usées pour générer de la chaleur. Elle produit donc plus d’énergie qu’elle n’en consomme et offre un rendement très performant, supérieur à 100 %.

  

Cependant, si vous observez les économies à réaliser dans la durée, le chauffage électrique se révèle tout à fait compétitif :

  • Les coûts d’installation de radiateurs électriques sont réduits car les travaux à engager sont moins lourds que pour un chauffage central.
  • Les frais d’entretien sont presque inexistants : pas de révision annuelle obligatoire comme pour une chaudière gaz, il suffit de dépoussiérer régulièrement vos appareils.
  • Même à l’achat, il existe des entrées de gamme accessibles aux petits budgets.
  • Enfin et surtout, les technologies de pointe intégrées aux radiateurs nouvelle génération les rendent intelligents et connectés avec, à la clé, jusqu’à 45 % d’économies d’énergie !

VOUS AVEZ DIT RADIATEUR INTELLIGENT ?

Aujourd’hui, les radiateurs électriques ne s’apparentent plus à des vieux grille-pains gourmands en énergie. Ils sont dotés de deux facultés innovantes qui vous aident à moins dépenser d’électricité, et donc à réduire votre facture :

  • La connectivité qui permet de contrôler vos radiateurs à distance depuis votre smartphone et de suivre leur consommation pour ajuster vos comportements.
  • Le pilotage intelligent qui donne aux radiateurs la capacité de se programmer tout seuls, en fonction de vos rythmes de vie et des imprévus (ouverture d’une fenêtre, retour du travail plus tôt que d’habitude…).

Découvrir les radiateurs intelligents et connectés

   

2. Le prix de l’électricité ne cesse d’augmenter

Si l’on observe le prix du kilowattheure (kWh) des différentes énergies de chauffage depuis les années 1970, et malgré une poussée du propane entre 2011 et 2013, il est vrai que l’électricité reste globalement l’énergie la plus chère. En outre, comme les autres énergies fossiles (le gaz naturel, le fioul et le propane), son prix a tendance à augmenter depuis plus de 40 ans.

Néanmoins, ce prix au kWh peut être compensé par :

  • L’installation de radiateurs nouvelle génération intelligents et performants qui vous permettront de réaliser jusqu’à 45 % d’économies.
  • Une bonne isolation et une étanchéité à l’air de votre logement afin d’éviter les déperditions d’énergie.
  • Des coûts d’entretien quasi-nuls.
  • La possibilité d’installer des panneaux photovoltaïques sur votre toit pour produire votre propre électricité solaire gratuite et gagner en autonomie énergétique.
  • Le fait de ne pas voir le prix du kWh varier en fonction de votre lieu d’habitation comme pour le gaz (le prix de ce dernier varie selon 6 zones tarifaires en France).

COMPRENDRE LE PRIX DE L’ÉLECTRICITÉ EN MOINS D’1 MINUTE

Le prix du kWh d’électricité comprend 3 grands éléments :

  • Les coûts liés à la fourniture d’énergie, c’est-à-dire à l’approvisionnement et à la commercialisation de l’électricité
  • Les coûts d’acheminement qui correspondent aux frais de transport et de distribution de l’électricité, du lieu de production jusqu’à votre domicile
  • Les 4 taxes liées à l’électricité :
    • La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA)
    • La Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA)
    • La Contribution au Service Public d’Électricité (CSPE)
    • Les Taxes sur la Consommation Finale d’Électricité (TCFE)

Si le prix du kWh évolue, c’est pour couvrir l’ensemble de ces coûts ou pour se conformer à l’évolution d’une taxe. Si on le compare à celui des autres énergies de chauffage, il est certes plus élevé. Néanmoins, d’autres sont plus fluctuants et incertains. C’est notamment le cas des prix du gaz naturel et du fioul qui sont indexés sur le cours du pétrole, très volatil et imprévisible.

  

3. Le chauffage électrique n’est pas confortable et assèche l’air

Cette idée reçue a la vie dure, mais c’est bel et bien faux ! Aujourd’hui, les radiateurs électriques génèrent une chaleur douce qui n’agresse pas votre corps et préserve la qualité de l’air intérieur. Ils vous procurent ainsi le même confort qu’un système de chauffage central, sans variations brusques de la température.
Cela s’explique par le fait que les radiateurs électriques actuels fonctionnent très majoritairement par rayonnement. En clair, c’est le même principe que pour les rayons du soleil : des ondes infrarouges traversent l’air en ligne droite et réchauffent doucement les surfaces qu’elles rencontrent. A la clé : une chaleur homogène et un confort thermique optimal.

On les confond souvent !

Si on a tendance à penser que le chauffage électrique assèche l’air, c’est parce qu’on assimile le radiateur électrique à son « ancêtre » : le convecteur. Or, il s’agit de 2 émetteurs bien différents. Le convecteur ne fonctionne pas par rayonnement mais par convection : il aspire l’air froid ambiant par le bas, le réchauffe et le diffuse vers le haut de la pièce. Résultat : l’air chaud monte, l’air froid descend, les variations de température sont brusques et l’air est asséché. Si vous optez pour le chauffage électrique, mieux vaut donc vous tourner vers un radiateur pour un bon confort thermique et un air plus sain.

  

4. Le chauffage électrique pollue

Tout d’abord, sachez que l’impact carbone de vos radiateurs électriques reste faible. Contrairement au fioul, au gaz naturel ou au bois, l’utilisation de l’électricité dans un appareil n’émet pas de CO2 ou de polluants dans l’atmosphère. C’est comme pour une voiture électrique !
En revanche, ce bilan carbone est à relativiser lorsque l’on s’intéresse à la façon dont est produite l’électricité destinée à vos radiateurs. En effet, l’énergie qui arrive chez vous est encore majoritairement d’origine nucléaire. Mais « majoritairement » ne veut pas dire « uniquement »… De plus en plus, l’électricité provient de sources d’énergies renouvelables comme le photovoltaïque, l’éolien ou la biomasse. Et ce n’est qu’un début ! La loi de transition énergétique du 17 août 2015 a fixé un objectif clair : d’ici 2030, 40 % de la production d’électricité devra être d’origine renouvelable.

LE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE RENOUVELABLE, KÉSAKO ?

Cela signifie qu’il est issu d’une source d’énergie naturelle, propre et inépuisable, à savoir :

  • Le soleil : l’énergie solaire est captée par des panneaux photovoltaïques et transformée en électricité.
  • Le vent : les éoliennes permettent de produire de l’énergie grâce à la force du vent.
  • L’eau : la force motrice des courants est utilisée dans des centrales hydrauliques pour générer de l’électricité.
  • La biomasse : des déchets organiques comme les feuilles, le bois, le papier ou même le fumier sont réutilisés pour créer de l’électricité.
  • La géothermie : la chaleur présente dans les eaux souterraines est récupérée et transformée en courant électrique.

Lorsque vous vous chauffez avec de l’électricité issue de l’une de ces ressources renouvelables, la pollution est nulle et vos radiateurs sont 100 % écologiques.

À savoir : chez vous, vous pouvez aussi produire votre propre chauffage électrique renouvelable. Aujourd’hui, c’est principalement l’énergie solaire qui est utilisée pour produire de l’électricité à domicile. Une solution est donc toute désignée : l’installation de panneaux solaires photovoltaïques.

  

5. Les autres systèmes de chauffage sont éligibles à plus d’aides financières

Lorsque vous décidez de rénover votre système de chauffage pour faire des économies d’énergie, il existe des financements mis en place par l’État pour vous aider à concrétiser votre projet, notamment :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) qui permet de déduire de votre impôt sur le revenu jusqu’à 30 % de vos dépenses liées aux travaux.
  • L’éco-prêt à taux zéro pouvant atteindre 30 000 € (valable jusqu’au 31 décembre 2018).
  • Un taux de TVA réduit à 5,5 %.

Vous pouvez bénéficier de ces aides si vous remplacez votre ancienne chaudière par une chaudière à condensation plus performante, si vous installez une pompe à chaleur, ou si vous optez pour un système utilisant une source d’énergie renouvelable (panneaux solaires, poêle à bois, plancher chauffant fonctionnant à l’hydraulique…). Si cette énergie provient de panneaux solaires et qu’elle permet d’alimenter vos radiateurs électriques, dans ce cas, il s’agit bien là d’un système de chauffage fonctionnant à l’électricité. Les aides publiques ne sont donc pas totalement « fermées » au chauffage électrique !

En outre, au-delà de ces aides publiques, il existe un autre dispositif pour vous aider à financer votre projet de rénovation de chauffage : les certificats d’économies d’énergie (CEE). Concrètement, cela se traduit par la mise en place de primes attribuées par les fournisseurs d’énergie si vous réalisez des travaux d’économies d’énergie. Or, certains modèles de radiateurs électriques très performants sont éligibles à ce dispositif.

Je découvre le radiateur Maradja, éligible aux CEE

En un clin d’œil, voici les aides disponibles en fonction des différents systèmes de chauffage :

Crédit d’impôt pour la transition énergétique

Éco-prêt à taux zéro

TVA réduite à 5,5 %

TVA réduite à 10 %
en cas de pose par un professionnel*

Certificats d’économies d’énergie

Chaudière à haute performance énergétique (type chaudière à condensation)

Chaudière fioul à très haute performance énergétique

Chaudière ou poêle à bois

Pompe à chaleur

Systèmes utilisant une source d’énergie renouvelable (solaire, hydraulique, biomasse)

Radiateurs électriques à haute performance

* Le remplacement de vos radiateurs électriques peut bénéficier d’un taux de TVA à 10 % sur le matériel et la pose sous certaines conditions, notamment si, et seulement si, vous faites appel à un professionnel.

6. Dans une maison neuve, le chauffage électrique n’est pas compatible avec la RT 2012

C’est faux ! La réglementation thermique (RT 2012) impose simplement un Coefficient d’Énergie Primaire maximum, aussi appelé Cepmax. Cela signifie que la consommation de votre maison pour le chauffage, la ventilation, l’éclairage et la production d’eau chaude ne doit pas dépasser 50 kWh par m2 d’énergie primaire par an.

L’énergie primaire, c’est l’énergie potentiellement présente dans les ressources naturelles (le gaz, le bois, le pétrole, le soleil, le vent…) avant toute transformation.

Or, le chauffage électrique « classique » peut faire augmenter ce Cep. Mais ce n’est pas une fatalité ! Pour faire diminuer le Cep, vous pouvez recourir à un système couplant énergie renouvelable et radiateurs électriques performants. Autrement dit, installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de votre maison neuve permettra de produire votre propre électricité et d’alimenter vos radiateurs, tout en respectant la RT 2012.

CES PETITS TRUCS EN PLUS

Par rapport aux autres solutions, le chauffage électrique présente des avantages à prendre en compte.

  • Pas de gros travaux à l’installation : contrairement à un chauffage central qui nécessite la mise en place de tout un réseau de canalisations, l’installation de radiateurs électriques ne vient pas perturber votre quotidien.
  • Une longue durée de vie : les radiateurs électriques sont robustes et résistants. Ils demandent peu d’entretien, ils sont simples à utiliser et ils n’ont pas besoin d’être souvent remplacés.
  • Aucun stockage nécessaire : pas de bonbonne, pas de bûches de bois qui pourraient prendre de la place chez vous !
  • Une propreté impeccable : les radiateurs électriques ne déposent pas de cendres ou de traces de suie sur vos jolis sols.
  • Une température réglable au degré près : vous pouvez ainsi l’ajuster en fonction de l’occupation de vos pièces pour faire des économies.
  • Un très large choix de modèles de radiateurs pour s’adapter à votre intérieur : de l’entrée de gamme au nec plus ultra connecté et intelligent, du modèle horizontal au modèle vertical, du radiateur le plus sobre au plus design… Il y en a pour tous les goûts, tous les besoins et tous les budgets !

  

Le chauffage électrique est-il la solution la mieux adaptée pour votre logement ?

Avant de sélectionner un système de chauffage pour votre logement, il faut commencer par vous demander s’il est vraiment adapté à vos besoins. En effet, chaque solution de chauffage (électrique, gaz, bois…) présente ses propres atouts. Pour vous aider à vous projeter, nous vous proposons deux exemples concrets dans le cadre d’une rénovation de logement.

1. Vous rénovez et vous avez déjà un système de chauffage électrique chez vous

Prenons le cas d’une famille de 4 personnes (2 adultes et 2 enfants) vivant dans une maison de 100 m2 équipée de vieux convecteurs qui n’ont pas bougé depuis les années 1980. Voyant leur facture de chauffage grimper depuis quelques années, ils souhaitent trouver une solution qui leur permettra de réaliser des économies d’énergie, tout en limitant les coûts de rénovation et en évitant les travaux qui chambouleraient tout leur intérieur.

La solution conseillée ?

Pour éviter les gros travaux de plomberie et des frais trop importants, mieux vaut rester sur un chauffage électrique. Cependant, il faut optimiser l’installation afin qu’elle soit plus performante et plus économique dans la durée. Il est donc recommandé de choisir des radiateurs électriques connectés et intelligents.

Pourquoi ?

Opter pour des radiateurs électriques nouvelle génération, c’est :

  • Une installation rapide à mettre en place, sans gros travaux ou réaménagement des pièces
  • Un investissement de départ réduit
  • Une souplesse d’utilisation au quotidien
  • Un grand confort thermique (proche d’un chauffage central) grâce à la diffusion d’une chaleur douce
  • Des appareils dotés d’une grande flexibilité, qui s’adaptent au rythme de vie de chacun et font faire jusqu’à 45 % d’économies sur la facture de chauffage

Quels appareils choisir ?

Selon les besoins, il existe de très nombreux modèles de radiateurs électriques :

  • Votre budget est réduit mais vous ne voulez pas sacrifier votre confort ? Découvrez les radiateurs Accessio et Nirvana qui vous permettront de réaliser jusqu’à 30 % d’économies.
  • Vous avez un petit espace ? Choisissez un modèle compact comme le radiateur Agilia.
  • Vous souhaitez concilier confort optimal ET économies d’énergie ? Des appareils connectés et intelligents comme les radiateurs Maradja, Galapagos ou Oniris sont faits pour vous.
  • Vous rêvez du top du top et d’un modèle audacieux qui apporterait une touche déco à votre logement ? Découvrez le radiateur Irisium, qui fusionne innovation dernier cri et design empreint d’émotion.
  • Vous recherchez une solution de chauffage performante pour votre salle de bains ? Dans ce cas, un sèche-serviettes est idéal. Non seulement, il chauffera votre pièce à la bonne température, mais il séchera aussi rapidement vos serviettes pour un vrai moment de bien-être !

2. Vous agrandissez votre logement équipé d’une chaudière (gaz, fioul ou bois)

Imaginons le cas d’un couple de personnes âgées habitant un logement équipé d’une chaudière à combustion. Ils souhaitent aménager leurs combles pour gagner de l’espace et pouvoir accueillir leurs petits-enfants pendant les vacances scolaires. Ils recherchent une solution de chauffage souple qui leur permettrait d’adapter la température de cette extension à son occupation pour ne pas gaspiller d’énergie et voir leur facture grimper.

La solution conseillée ?

Pour plus de flexibilité dans des combles aménagés ou autres extensions qui sont occupés par intermittence, il est recommandé de choisir un système de chauffage électrique avec des radiateurs nouvelle génération. En effet, l’installation est moins contraignante que pour un chauffage central qui suppose de faire venir des tuyaux dans le nouvel espace (donc des travaux relativement lourds).

En outre, l’utilisation au quotidien se révèle plus simple et plus souple : les radiateurs peuvent être réglés jusqu’à 0,1°C près, se piloter à distance, voire même se programmer tout seuls pour avoir une température idéale quand les petits-enfants sont de passage et pour éviter de chauffer la pièce inutilement quand elle est inoccupée.

CHAUFFAGE CENTRAL VS CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE

Le chauffage central, comme son nom l’indique, chauffe l’ensemble des pièces d’une maison à partir d’un seul et même générateur de chaleur : une chaudière (à gaz, à fioul ou à bois).

Le + : le chauffage central présente l’avantage de diffuser une chaleur homogène sur toute votre surface, tout comme les radiateurs électriques sont actuellement capables de le faire.

Le - : le thermostat centralisé d’un chauffage central ne permet pas toujours d’adapter la température aux besoins de chaque pièce. Si vous disposez d’espaces occupés ponctuellement, il est donc conseillé d’opter pour un système qui vous offrira plus de souplesse comme le chauffage électrique.

   

Besoin de conseils afin de trouver le bon système de chauffage ?

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur les différents systèmes de chauffage à votre disposition, n’hésitez pas à contacter Atlantic ! Nos experts du confort thermique vous accompagneront et vous aideront à trouver la solution de chauffage adaptée à vos besoins.

Contacter un expert pour trouver la bonne solution