Chargement...

Un radiateur électrique économique, ça existe !

Et si on vous disait que le chauffage électrique n’enflamme pas forcément votre budget ? Aujourd’hui, le convecteur, ce bon vieux « grille-pain » qui faisait monter vos factures d’électricité, est largement dépassé. De nouvelles technologies de pointe, associées à quelques bons réflexes et à un logement bien isolé, peuvent vous permettre de réduire vos dépenses. Le tout, sans que vous ayez à renoncer à votre confort ! Alors, quels sont ces radiateurs électriques économiques ? Suivez le guide.

Le chauffage électrique est économique : la preuve par 6 !

Sur votre facture d’électricité, la part liée au chauffage représente environ 60 %. Autrement dit, pour une facture moyenne de 1 400 € par an, le coût moyen du chauffage électrique est de 840 €*. Cela peut vous paraître élevé. Pourtant, comparé à d’autres solutions de chauffage, l’électricité se révèle économique. On vous explique pourquoi.

* Source : Insee, « La facture énergétique du logement a baissé́ depuis 2013 malgré́ la hausse de la fiscalité́ », 2017.

ZOOM SUR…

... le montant de votre facture d’électricité

Vous vous demandez ce que comprend exactement le montant affiché sur votre facture d’électricité ? Sachez qu’il dépend de deux éléments principaux, à savoir :

  • l’abonnement que vous avez choisi,
  • votre consommation d’électricité en kilowattheures (kWh) qui, elle-même, dépend de plusieurs facteurs :
    • la localisation, le type et la surface de votre logement,
    • son isolation,
    • le nombre d’occupants,
    • vos comportements et rythmes de vie (présence toute la journée, seulement le soir et le week-end…),
    • le nombre d’appareils électriques utilisés.

    

1. À l’achat, il y en a pour toutes les bourses

Le radiateur électrique a l’image d’un émetteur de chaleur pas forcément accessible à tous. Et pourtant, c’est faux ! Les fabricants ont développé des modèles d’entrée de gamme spécialement adaptés aux petits budgets. Et malgré leur coût modeste à l’achat, ils ne vous font pas renoncer au confort pour autant.

En outre, l’installation d’un radiateur électrique suppose des travaux moins lourds, donc moins onéreux et moins encombrants au quotidien que pour un chauffage central ou un plancher chauffant.

2. Les frais d’entretien sont quasi-nuls

À la différence d’un système de chauffage à combustion, les radiateurs électriques ne demandent que très peu d’entretien et de maintenance au quotidien

Une chaudière gaz à condensation, par exemple, doit être
entretenue obligatoirement une fois par an pour des raisons
de sécurité. Cela suppose donc l’intervention d’un professionnel, et des frais associés (comptez 140 à 190 € par an pour un contrat d’entretien, selon votre installation et votre zone géographique*).

 VS 

L’entretien d’un radiateur électrique, lui, est simplissime et beaucoup plus économique : il vous suffit de le dépoussiérer régulièrement avec un aspirateur, un chiffon ou un plumeau. Votre porte-monnaie est épargné, et le tour est joué !       

* Source : Dossier familial, « Combien coûte l’entretien d’une chaudière ? », 2017

   

3. Un radiateur électrique ne vous lâchera pas de sitôt

Parce qu’ils sont simples à utiliser et à entretenir, les radiateurs électriques ont une longue durée de vie. Vous aurez donc moins souvent à les remplacer, ce qui représente des économies non négligeables sur votre budget chauffage !

4. La température peut être réglée pièce par pièce

L’un des avantages majeurs des radiateurs électriques est qu’ils n’ont pas besoin de tourner à plein régime dans l’ensemble de votre logement. Pour éviter le gaspillage et faire des économies, vous pouvez régler leur température jusqu’à 0,1°C près en fonction de l’occupation des pièces, de leur usage… Par exemple, si vous avez un cellier ou une buanderie, inutile de les chauffer à 20°C. Si vous avez un enfant en bas âge, vous pourrez en revanche monter légèrement le thermostat de sa chambre par rapport aux autres pièces. Tout est donc une question de dosage : avec un radiateur électrique, la température s’adapte à chaque espace pour optimiser votre consommation et vos dépenses d’électricité.

À LA BONNE TEMPÉRATURE

Pour conjuguer confort et économies, l’Ademe recommande les températures suivantes :

  • 19°C dans les pièces à vivre (salon, salle à manger, cuisine, bureau…)
  • 16°C dans la chambre, sauf celle de bébé qui doit se situer entre 18°C et 20°C.
  • 22°C dans la salle de bains quand elle est occupée, 17°C le reste du temps

   

5. Les technologies ont fait un bond en avant : il était une fois la connectivité et l’autonomie…

Aujourd’hui, les radiateurs électriques nouvelle génération sont largement plus performants que les anciens convecteurs qui consommaient beaucoup pour chauffer. Ils permettent de faire de réelles économies d’énergie, notamment grâce à deux technologies innovantes :

  • La connectivité qui rend possible le pilotage de votre radiateur à distance depuis votre smartphone ou votre tablette, mais aussi le suivi de votre consommation en temps réel.
  • Le pilotage intelligent qui permet aux radiateurs de déceler l’ouverture d’une fenêtre, de détecter votre présence et de mémoriser vos rythmes de vie pour, in fine, se programmer tout seuls.

Ces deux technologies contribuent donc à faire fonctionner vos radiateurs uniquement quand vous en avez besoin pour lutter contre le gaspillage et vous aider à mieux maîtriser votre budget électricité.

Je découvre les radiateurs connectés et intelligents pour faire des économies

LE CHIFFRE À RETENIR

Jusqu’à 45 % d’économies avec un radiateur intelligent

   

6. Des économies qui riment avec confort et… design !

Si les radiateurs électriques sont économiques, cela ne signifie pas pour autant que vous aurez à sacrifier votre confort thermique ou la déco de votre intérieur. En effet, non seulement ils vous offrent une chaleur douce et homogène dans chaque pièce, mais les fabricants ont redoublé d’inventivité pour vous proposer des modèles qui s’harmonisent parfaitement avec votre univers. Certains s’apparentent même à des œuvres de design (voire d’art !), grâce à leurs motifs élégants et tendances.

Faire des économies de chauffage électrique, ça dépend aussi de…

Certes, les radiateurs électriques vous permettent de réaliser de belles économies dans la durée. Néanmoins, ces appareils de chauffage performants ne peuvent atteindre une efficacité énergétique optimale s’ils ne vont pas de pair avec des réflexes éco-responsables et une bonne isolation.

Vos habitudes de consommation

Au-delà des radiateurs électriques que vous choisissez, faire des économies de chauffage dépend aussi de la façon dont vous les utilisez au quotidien. Il existe des éco-gestes faciles à adopter dans votre vie de tous les jours pour optimiser votre consommation et réduire votre facture, par exemple :

  • Dépoussiérez régulièrement vos radiateurs pour un fonctionnement optimal (en plus, l’air sera plus sain !).
  • Évitez de placer des meubles et des objets ou de tirer des rideaux devant vos émetteurs, surtout si vous avez des panneaux rayonnants.
  • Fermez les volets la nuit pour conserver la chaleur à l’intérieur (dans toutes les pièces et pas seulement dans votre chambre) et, si vous n’en avez pas, installez des rideaux épais.
  • La journée, laissez entrer la lumière pour qu’elle réchauffe votre intérieur (vous pourrez peut-être baisser un peu la température de vos radiateurs).
  • Réglez le thermostat de vos radiateurs à la bonne température suivant les pièces (19°C dans les pièces à vivre, 16°C dans les chambres).
  • Baissez légèrement la température avant de vous coucher.
  • Si vous disposez de radiateurs connectés, pensez à les programmer à distance.
  • Et si vos radiateurs proposent une fonctionnalité de pilotage intelligent, n’hésitez pas à les mettre en mode « auto » : c’est le must pour un logement confortable ET un maximum d’économies d’énergie !

VRAI OU FAUX ?

1. Baisser la température de mes radiateurs de quelques degrés ne sert à rien : FAUX !

Selon l’Ademe, baisser la température d’1°C seulement permet de réduire votre facture de chauffage de 7 %*. Et vous n’aurez pas froid pour autant ! En effet, les radiateurs électriques génèrent une chaleur douce, c’est-à-dire une chaleur homogène et constante, même à basse température, pour un confort proche de celui d’un chauffage central.

2. Diminuer la température signifie que le radiateur va plus consommer pour revenir à la température de confort initiale : FAUX !

D’après une étude du groupe Atlantic, passer en mode éco (16-16,5°C) quand vous n’êtes pas là, voire en mode « hors gel » (7°C) dans les pièces inoccupées, permet de faire plus d’économies que de laisser une température de « semi-confort » en pensant réduire les dépenses à la remontée en température. Cela s’explique notamment par la grande réactivité des radiateurs électriques : ils sont capables de monter rapidement en température, sans faire grimper en flèche votre consommation d’électricité.

3. Il faut chauffer les pièces inoccupées autant que les autres pour éviter les déperditions de chaleur qui risqueraient de conduire à une surconsommation dans les pièces de vie : FAUX !

Mieux vaut toujours baisser la température des pièces inoccupées. En effet, selon une étude menée par le Centre de recherche pour le confort thermique du groupe Atlantic, si on chauffe une maison de 109 m2 à 20°C et que l’on réduit la température d’une pièce inoccupée à 16,5°C, la consommation de cette pièce est réduite de 14 % et celle de l’ensemble de la maison, de 3 %. Même s’il faut chauffer plus pour maintenir la température de 20°C dans l’espace de vie, cette surconsommation reste inférieure aux économies réalisées en diminuant la température de la pièce inoccupée.

4. Il faut couper mon chauffage en cas d’absence : FAUX !

Il est conseillé de simplement baisser la température. Tout dépend ensuite de la durée de votre absence :

  • Une journée, quand vous êtes au travail par exemple : baissez de quelques degrés ou passez en mode éco (16-16,5°C).
  • Un week-end ou moins d’une semaine : optez pour le mode éco.
  • Plus d’une semaine : réglez vos radiateurs en mode hors gel (7°C).

* Source : Ademe, « Economiser l’eau et l’énergie chez soi, 40 trucs et astuces », 2017

  

Du bâti et de l’isolation de votre logement

Vous aurez beau remplacer vos anciens émetteurs par des radiateurs nouvelle génération, si votre logement est mal isolé et non étanche à l’air, cela ne suffira pas pour faire des économies de chauffage. En effet, des courants d’air risquent de s’infiltrer à travers les murs, le toit et les combles, les fenêtres ou le plancher. Non seulement c’est un mauvais point pour votre confort thermique, mais cela pourrait aussi vous jouer des tours sur votre facture d’électricité : vous avez froid, donc vous montez le chauffage et dépensez plus ! Pour éviter les mauvaises surprises, il est donc conseillé de barrer la route aux infiltrations d’air et de limiter les pertes de chaleur en isolant votre logement.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Un logement mal isolé, c’est…

  • 25 à 30 % de déperditions de chaleur par le toit et les combles : si vous ne savez pas par où commencer, c’est la zone à isoler en priorité !
  • 20 à 25 % de déperditions par les murs
  • 10 à 15 % de déperditions par les fenêtres
  • 7 à 10 % de déperditions par les planchers bas*

* Source : Ademe, « Isoler sa maison », juin 2017

   

Du climat

Personne n’a malheureusement la main sur ce dernier élément qui impacte votre consommation de chauffage. Forcément, si vous vivez dans le Nord ou dans le Sud, en montagne ou au bord de la mer Méditerranée, vous n’allez pas avoir la même facture ! C’est logique, plus il fait froid, plus vous chauffez. On obtient donc des disparités au niveau national.

  

Comment choisir le radiateur électrique le plus économique ?

Tout dépend de vos besoins et de vos priorités ! Il est donc important de vous poser les bonnes questions avant de faire votre choix…

Votre priorité est-elle de faire des économies à l’achat ou à l’usage ?

Si vous avez un budget serré et que vous recherchez un radiateur électrique économique à l’achat, orientez-vous vers les modèles d’entrée de gamme proposés par les fabricants. Leur prix doux ne signifie pas pour autant que vous devrez renoncer au confort : au contraire, vous pourrez profiter d’une chaleur douce et homogène.

Je découvre le radiateur Accessio, spécialement conçu pour les petits budgets
Je veux en savoir plus sur le radiateur économique Nirvana

Si vous préférez faire des économies à l’usage, d’autres modèles de radiateurs s’avèrent davantage rentables dans la durée. Leur caractéristique ? Ils sont connectés et intelligents pour vous permettre de réduire votre consommation d’énergie jusqu’à 45 % sur le long terme. En clair, ils peuvent non seulement être pilotés à distance depuis votre smartphone, mais également se programmer tout seuls en fonction de vos rythmes de vie. Vous bénéficiez ainsi toujours de la bonne température, sans gaspiller d’électricité.

Je choisis le radiateur intelligent et ultra-réactif Oniris, pour une sensation de chaleur douce immédiate
Je découvre le radiateur Maradja, équipé d’un corps de chauffe en fonte
Je préfère le radiateur à fluide thermo-conducteur Galapagos pour un confort proche du chauffage central
Je veux des informations sur le radiateur compact Agilia pensé pour les petits espaces

L’IDÉE REÇUE : avec un radiateur connecté et intelligent, je perds le contrôle

Rassurez-vous, c’est faux ! Le principe d’un radiateur connecté est que vous puissiez le piloter à distance via une application mobile. C’est donc vous qui continuez à réguler sa température où vous voulez, quand vous voulez.

Le radiateur intelligent, lui, se programme tout seul, il est autonome. Cependant, vous avez la possibilité à tout moment de reprendre la main sur votre appareil pour adapter la température comme vous le souhaitez ! Vos beaux-parents vous rendent visite ce week-end ? Augmentez d’1 ou 2°C la température de votre salon et vous passerez un week-end en toute sérénité !

  

Quel matériau privilégier pour le corps de chauffe ?

Pour faire des économies, choisissez en priorité un matériau qui accumule et restitue progressivement la chaleur, quand vous en avez besoin. Autrement dit, un matériau à forte propriétés inertielles qui limite les déperditions de chaleur comme la céramique, la fonte, l’aluminium, la pierre de lave ou la stéatite (une roche compacte et tendre composée de talc).

Si vous souhaitez le top du top, optez pour un corps de chauffe en Corian. Il s’agit d’un matériau aux propriétés inertielles exceptionnelles qui présente l’avantage supplémentaire d’être extrêmement façonnable. Le corps de chauffe peut donc prendre de nombreuses formes et faire la part belle aux design les plus tendances.

Je découvre le radiateur Irisium, avec sa façade en Corian

Et pour la salle de bains ?

Si vous souhaitez faire des économies de chauffage dans votre salle de bains, un conseil : dirigez-vous vers un sèche-serviettes. Mais pas n’importe lequel ! Choisissez de préférence, un modèle programmable qui vous permettra d’optimiser le temps de chauffe afin de profiter d’un confort maximal quand vous occupez la pièce et de ne pas dépenser trop d’électricité quand vous n’y êtes pas.
Il existe même des versions connectées qui peuvent se piloter à distance. Par exemple, si vous avez oublié d’éteindre votre sèche-serviettes avant de partir au travail, vous n’avez qu’à le commander depuis votre smartphone pour qu’il passe en mode off. Pratique, et économique !

Je découvre Sensium, le sèche-serviettes intelligent