Chargement...

Comment choisir la bonne capacité pour mon chauffe-eau ?

Si vous êtes célibataire ou à la tête d’une famille de 4 enfants, si vous aimez vous prélasser dans un bon bain le soir ou préférez les douches express le matin, votre consommation d’eau chaude sanitaire n’est bien sûr pas la même. Alors comment choisir la bonne capacité pour votre chauffe-eau ? Autrement dit, le volume idéal (en litres), qui vous permettra d’avoir toujours assez d’eau chaude pour un confort suprême, sans pour autant en gâcher. Voici les clés pour trouver un cumulus à l’échelle de vos besoins !

Et si on regardait nos chauffe-eau d’un nouvel œil ?

Sans nos fidèles chauffe-eau, notre quotidien serait fait de douches froides. Pas très réjouissant ! Nous avons cependant tendance à nous y intéresser seulement quand ça ne va pas : à 19 h le dimanche soir lorsque l’on se rend compte que le bain des enfants est froid, quand des amis viennent pour le week-end et qu’il n’y a pas assez d’eau chaude, ou même pire, quand notre cumulus, au bout du rouleau, se met à fuir en pleine nuit. N’attendez pas la panne pour prêter attention à cet équipement hautement primordial dans votre confort quotidien…

Le chauffe-eau est indispensable à votre confort

Celui qu’on appelle aussi cumulus ou ballon d’eau chaude a une mission : produire et stocker l’eau chaude pour répondre à l’ensemble de vos besoins sanitaires et domestiques (bains, douches, vaisselle, etc.). Concrètement, il s’agit d’une cuve isotherme toujours pleine d’eau. Cette eau est chauffée au fur et à mesure des besoins de votre foyer. Quand vous tirez de l’eau, de l’eau froide arrive par le bas pour remplir le réservoir, et l’eau chaude restante, quant à elle, se trouve en haut du ballon.

Les trois familles de chauffe-eau ouvrent le champ des possibles

Il existe trois grands types de ballons d’eau chaude. Chacun d’entre eux propose un procédé différent pour chauffer l’eau :

  • Le chauffe-eau électrique : à l’image d’une bouilloire, c’est une résistance électrique qui chauffe l’eau stockée dans la cuve.
  • Le chauffe-eau thermodynamique : équipé d’une pompe à chaleur, ce système capte les calories contenues dans l’air ambiant pour chauffer l’eau. Ce type de ballon utilise donc une énergie renouvelable. Il fonctionne souvent avec un appoint électrique pour vous garantir une eau chaude sans interruption, notamment en cas de grand froid.
  • Le chauffe-eau solaire : il utilise aussi une énergie renouvelable. Cependant, cette fois-ci, il ne s’agit pas de l’air mais du soleil. Le ballon est couplé à des panneaux solaires thermiques installés sur le toit ou dans le jardin. Ces derniers captent l’énergie issue des rayons du soleil pour chauffer l’eau.

À noter : on confond souvent panneaux solaires photovoltaïques et thermiques. Tous deux utilisent l’énergie du soleil, mais de façon différente ! Les panneaux photovoltaïques permettent de créer de l’électricité. Les panneaux thermiques, eux, de générer de la chaleur. Ce sont donc ces seconds panneaux qui fonctionnent avec un chauffe-eau solaire. En revanche, les panneaux photovoltaïques peuvent être utilisés avec des ballons qui fonctionnent à l’électricité ou qui l’utilisent en appoint comme certains chauffe-eau thermodynamiques.

L’IDÉE REÇUE

Un ballon d’eau chaude est forcément encombrant : c’est faux !

Il existe des modèles pratiques et adaptés aux petits espaces. Par exemple, grâce à leurs faibles profondeurs ou hauteurs, les chauffe-eau plats ou carrés Linéo d’Atlantic s’intègrent facilement dans n’importe quel recoin. On peut également citer la gamme Calypso connecté qui propose de multiples modèles pour s’adapter à tous les logements.

  

   

Les technologies actuelles rallongent la durée de vie de vos appareils

Au contact de l’eau, du calcaire peut se former autour de la résistance et des traces de corrosion peuvent apparaître sur la cuve et les tuyaux du chauffe-eau. Il est donc essentiel d’entretenir son appareil pour limiter les risques d’usure, de fuite et de panne. Néanmoins, aujourd’hui, des technologies directement intégrées aux ballons d’eau chaude contribuent à prolonger leur durée de vie, tout en évitant les prises de tête :

  • Contrairement à une résistance blindée, la résistance stéatite est protégée de l’eau et donc de l’entartrage. Le principe : la résistance est « glissée » dans un fourreau en acier émaillé qui empêche tout contact direct avec l’eau. De plus, ce système facilite l’entretien car il est possible de changer la pièce sans vidanger le chauffe-eau.
  • Le système breveté Anti-Corrosion Intégral (ACI) Hybride permet de protéger la cuve des chauffe-eau de la rouille à l’origine des fissures et des fuites. Concrètement, une anode en titane inusable entourée de magnésium se dissout. Un courant électrique circule dans l’anode pour permettre au magnésium de se dissoudre dans l’eau et d’aller se plaquer sur les points de corrosion possible d’où une protection optimisée. Cette technologie permet notamment d’assurer une protection complète et durable contre les eaux agressives (la durée de vie de votre chauffe-eau peut être multipliée par 2 !).

La connectivité révolutionne votre ballon d’eau chaude

Les chauffe-eau actuels ont fait un véritable bond vers la modernité. Vous trouverez désormais des appareils connectés et intelligents, à la pointe de la technologie. C’est notamment le cas du chauffe-eau électrique Linéo ou du chauffe-eau thermodynamique Calypso Connecté. Leur principe est simple : vous pouvez les piloter à distance depuis votre smartphone et suivre leur consommation d’énergie Par exemple, avec un chauffe-eau thermodynamique connecté, vous pouvez voir quel pourcentage d’énergie la pompe à chaleur produit pour répondre à vos besoins en eau chaude. Pratique pour adapter la production d’eau chaude en fonction de vos besoins, éviter le gaspillage et donc faire des économies !

Ces modèles connectés offrent d’autres fonctionnalités pour un confort maximum :

  • La fonction boost pour augmenter la production d’eau chaude rapidement en cas d’imprévu.
  • La fonction absence pour programmer les moments où vous n’êtes pas chez vous et où votre chauffe-eau n’a donc pas besoin de produire de l’eau chaude.
  • Ou encore le mode auto qui rend votre chauffe-eau intelligent : il apprend de vos habitudes de consommation pour adapter les temps de chauffe.

Des capacités taillées pour chaque foyer

Lorsque vous êtes amené à choisir un nouveau chauffe-eau, de nombreux volumes (en litres) vous sont proposés. Ce n’est pas pour faire joli mais plutôt parce que chaque logement a ses propres besoins en matière de production d’eau chaude. Il faut donc que l’appareil que vous sélectionnez soit en capacité d’y répondre. De plus, il est indispensable de bien dimensionner votre chauffe-eau car :

  • si le réservoir est trop petit, vous risquez de manquer d’eau chaude et de vous retrouver dans une situation d’inconfort ;
  • s’il est trop grand, vous êtes exposé à une surconsommation d’énergie, du gaspillage et des dépenses inutiles.

ANTICIPER LE CHANGEMENT D’UN CHAUFFE-EAU, C’EST…

… Non seulement éviter de devoir appeler le plombier en urgence à cause d’une fuite ou d’une rupture de cuve, mais surtout pouvoir choisir tranquillement un appareil doté des dernières technologies qui répondra parfaitement à vos besoins en eau chaude sanitaire !

  

Les 4 critères pour choisir la capacité de votre chauffe-eau

Pour un confort garanti et une consommation d’énergie raisonnable, il est indispensable de bien connaître les besoins réels de votre foyer en eau chaude sanitaire. Or, ces derniers varient en fonction du nombre de personnes occupant votre logement, mais pas uniquement ! Quatre éléments sont à prendre en compte afin d’estimer le volume nécessaire pour votre ballon.

1. La taille de votre logement

Lorsque vous cherchez à évaluer la capacité idéale pour votre chauffe-eau, pensez à inclure la surface et le nombre de pièces de votre habitation dans votre calcul. Souvent, plus un logement est grand, plus on compte d’occupants et de points d’eau disponibles. Les besoins en eau chaude ont donc tendance à augmenter.

Autre point important à vérifier : la place dont vous disposez pour installer votre cumulus. Cela conditionne aussi le volume à choisir. Si vous avez un petit espace, il est préférable de ne pas s’orienter vers un trop gros appareil, mais plutôt vers un ballon mural qui n’encombrera pas le sol. D’autre part, gardez en tête qu’un chauffe-eau doit toujours être installé dans un local hors gel.

2. Le profil de votre foyer

En général, plus il y a de monde au sein du foyer, plus les besoins en eau chaude sont importants et donc la capacité à prévoir pour votre chauffe-eau élevée. Mais ce n’est pas le seul facteur qui influe sur le volume idéal pour votre chauffe-eau. Au-delà du nombre de personnes vivant dans votre logement, il faut également prendre en compte :

  • Les différents profils des occupants : un célibataire ne consomme pas la même quantité d’eau chaude qu’une famille avec trois enfants ou encore qu’une famille recomposée en garde alternée où tous les enfants sont présents un week-end sur deux. Autre exemple, une adolescente aux cheveux longs passe beaucoup plus de temps sous la douche qu’un homme d’une quarantaine d’années à forte sensibilité écologique. Il est donc important de savoir qui sont précisément les membres de votre foyer.
  • Les rythmes de vie : avez-vous souvent des invités le week-end ? Êtes-vous beaucoup en déplacement ? Faites-vous du sport régulièrement ? Votre quotidien impacte aussi votre consommation d’eau chaude. Il faut donc l’intégrer à votre réflexion !
  • Les usages : douches ou bains, douches rapides ou longues, vaisselle à la main ou à la machine… Quelles que soient vos habitudes, vos besoins en eau chaude peuvent passer du simple au double, voire au triple quand on passe d’une douche à un bain !
  • Les évolutions potentielles : un foyer n’est pas figé. Sa composition, ses rythmes de vie et ses usages évoluent régulièrement (naissance, nouvel arrivant, location du logement à des tiers, etc.) et, avec eux, la quantité d’eau chaude nécessaire.

Les chiffres qui en disent long…

En moyenne, la consommation d’eau chaude sanitaire par jour est de :

  • 50 litres pour 1 adulte
  • 75 litres pour 1 adulte et 1 enfant
  • 100 litres pour 2 adultes
  • 150 litres pour 2 adultes et 1 enfant
  • 200 litres pour 2 adultes et 2 enfants
  • 250 litres pour 2 adultes et 3 enfants

À noter : ces volumes valent pour une eau à 40°C. Votre ballon chauffe l’eau à 65°C mais elle est ensuite mélangée à de l’eau froide pour descendre à 40°C, et ce, afin que vous puissiez prendre votre bain ou votre douche.

Les chiffres ci-dessus varient ensuite en fonction des usages du foyer, par exemple, pour une eau à 40°C :

  • un bain représente environ 135 litres d’eau, contre 40 litres pour une douche ;
  • une vaisselle à la main nécessite en moyenne 25 litres d’eau chaude, alors qu’une vaisselle à la machine n’utilise que de l’eau froide qui est chauffée par le lave-vaisselle.

3. Vos équipements

Le volume à choisir pour votre chauffe-eau doit aussi prendre en compte le nombre de points de distribution d’eau présents dans votre logement et leur nature : de combien de salles de bains et autres points d’eau disposez-vous ? Combien avez-vous de baignoires, de douches, d’éviers, de lavabos, de bidets, d’équipements de douche (douchette, dôme et leur débit en litres par minute, etc.) ?

Pour bien faire le calcul, n’oubliez pas qu’on utilise de l’eau chaude sanitaire pour l’hygiène corporelle en priorité, puis pour la cuisine, la vaisselle et le lavage des mains.

LE TEST : ÊTES-VOUS GOURMAND EN EAU CHAUDE ?

  • Prenez-vous plutôt des bains ou des douches ?
    1 bain = 135 litres / 1 douche = 40 litres
  • Si vous prenez des douches, en prenez-vous 1 ou 2 par jour ?
    1 douche = 40 litres / 2 douches = 80 litres
  • Faites-vous la vaisselle à la main ou à la machine ?
    Vaisselle = 25 litres / Machine = 0 litre
  • Combien de fois par jour vous lavez-vous les mains à l’eau chaude ?
    1 lavage = 3 litres

Additionnez l’ensemble des litres pour avoir une estimation de votre consommation d’eau chaude par jour. Si elle dépasse les 80 litres par jour, vos besoins en eau chaude sont élevés et vous faites partie des profils gourmands !

À noter : il s’agit de moyennes et non de données scientifiques exactes. Le but est de vous donner une idée de votre niveau de consommation d’eau chaude.

4. Le mystérieux « V40 »

C’est le volume d’eau chaude à 40°C que votre chauffe-eau va être en capacité de fournir. Pour des raisons sanitaires, un ballon chauffe l’eau à 65°C, ce qui est élevé pour un contact direct avec le corps humain. C’est pourquoi, cette eau à 65°C est mélangée avec de l’eau froide afin d’arriver dans vos robinets à une température agréable de 40°C. Résultat : votre chauffe-eau est en mesure de vous fournir plus d’eau chaude que le volume indiqué.
Prenons l’exemple d’un ballon électrique de 200 litres. Les 200 litres font référence au volume d’eau chauffée à 65°C. Il faut multiplier ce volume par envrion 1,8 pour obtenir le V40, c’est-à-dire la quantité d’eau chaude à 40°C dont vous pourrez vraiment profiter, soit environ 360 litres pour un chauffe-eau de 200 litres.

Lorsque vous estimez la capacité nécessaire pour votre cumulus, il ne faut donc pas seulement prendre en compte le volume de la cuve, mais aussi le V40.

En bref…

Pour schématiser, à titre indicatif, voici le volume d’eau chaude à 40°C (V40) moyen en fonction du type de logement, du nombre d’occupants et des équipements :

LA CHECK-LIST DE L’INSTALLATEUR

Voici les points qu’un installateur professionnel doit vérifier pour vous aider à définir le volume du chauffe-eau à installer chez vous.

  • Regarder la capacité actuelle de votre chauffe-eau.
  • Demander le nombre de personnes composant le foyer.
  • Étudier la taille de votre logement pour bien prendre en compte la capacité maximum d’accueil.
  • Se renseigner sur les habitudes de votre foyer (Douche vs bain ? Combien par jour ? Etc.).
  • Passer en revue l’ensemble de votre électroménager (machine à laver, etc.).
  • S’attarder sur le bâti pour s’assurer qu’il est adapté à l’installation d’un chauffe-eau, notamment pour les chauffe-eau thermodynamiques.

 

Questions - Réponses

Il n’est pas toujours évident d’estimer ses besoins réels en eau chaude sanitaire et de choisir la bonne capacité pour son chauffe-eau. Pour vous aider à y voir plus clair, voici des cas concrets résolus.

Avec mon mari, nous avons décidé de mettre notre 3 pièces en location et nous avons un chauffe-eau de 100 litres : est-ce que ça suffira ?

Cela dépend du nombre de personnes qui vont l’occuper et de leurs habitudes. À titre indicatif, un 3 pièces est souvent adapté pour un couple et un enfant. S’il s’agit de profils gourmands en eau chaude (ils prennent des bains, ils font beaucoup la vaisselle à la main, etc.), il est conseillé de prévoir un ballon de 200 L. En revanche, s’ils sont plus économes, un chauffe-eau de 150 L peut suffire.

J’ai un chauffe-eau de 200 litres et je veux le changer : dois-je reprendre la même capacité ?

Tout dépend du profil de votre foyer et si vos besoins en eau chaude ont évolué. Par exemple, s’il y a eu de nouveaux arrivants chez vous ou si vos enfants ont quitté le foyer, votre consommation d’eau chaude a sûrement évolué depuis l’achat de votre précédent chauffe-eau. Il est donc conseillé de réévaluer vos besoins pour choisir la bonne capacité.

Famille de 4 personnes, nous prenons nos douches et bains le soir, les uns après les autres : quel chauffe-eau choisir ?

Si votre foyer ne comprend que des profils gourmands (si vous prenez essentiellement des bains), prévoyez une capacité de 250 L. Toutefois, s’il mélange des profils économes (qui prennent des douches rapides) et gourmands (qui préfèrent les bains), il est possible d’opter pour un chauffe-eau de 200 L.

Si vous choisissez un chauffe-eau thermodynamique, vous pouvez réaliser des économies substantielles à l’usage sur votre facture d’électricité car l’appareil va utiliser en grande partie une énergie renouvelable (l’air) pour chauffer l’eau. Cela peut représenter jusqu’à 75 % d’économies par rapport à un chauffe-eau électrique classique.

Je suis parent divorcé, je vis dans un T3 et je reçois mes 2 adolescents un week-end sur deux : quel est le bon volume pour mon chauffe-eau ?

Vous êtes un profil dit « moyen », c’est-à-dire que vous, parent, vous allez être économe en prenant surtout des douches express, mais vos enfants passeront beaucoup plus de temps sous l’eau chaude. Ils sont considérés comme « gourmands ». Il est donc recommandé de prévoir une capacité de 150 L. Pour plus de confort, vous pouvez aussi choisir un modèle équipé de la fonction boost : elle permet de chauffer l’eau plus rapidement sur une période donnée (les week-ends où vos enfants sont là par exemple).

À la retraite, nous accueillons régulièrement nos petits-enfants les week-ends et pendant les vacances dans notre maison de 200 m2 : quel litrage prévoir pour ne pas être en panne d’eau chaude ?

Vous disposez d’un grand espace, sûrement de plusieurs salles de bains ou douches, mais tout dépend de la capacité maximum d’accueil de votre maison, ainsi que de la présence ou non des parents de vos petits-enfants. Prenons l’hypothèse de deux grands-parents qui prennent des douches et de trois petits-enfants qui viennent sans leurs parents le week-end et qui prennent des bains. Dans ce cas, un chauffe-eau de 250 L est conseillé.

Je suis intéressé par un chauffe-eau plat, mais je ne sais pas lequel choisir vu que la taille est plus petite : que faire ?

Il existe des chauffe-eau plats de volumes différents. Par exemple, la gamme Linéo vous propose des ballons de 40 à 120 L. Il faut donc étudier vos besoins en eau chaude (en estimant le V40, volume d’eau chaude à 40°C), comme pour tout autre type de chauffe-eau. Toutefois, un chauffe-eau plat demande moins de temps de chauffe, il offre donc plus de flexibilité et de souplesse au quotidien. Pratique, par exemple, si vous recevez de temps en temps (des amis, votre belle-mère, etc.). Cependant, il offre des capacités moins importantes qu’avec un modèle classique.

> Je découvre la gamme de chauffe-eau Linéo

Besoin d’aide pour dimensionner votre chauffe-eau ?

N’hésitez pas à contacter Atlantic ! Nos experts du confort thermique sont là pour vous aider, gratuitement et sans engagement, à évaluer la capacité dont vous avez besoin pour votre chauffe-eau.

> Je contacte un expert Atlantic pour trouver le bon volume

Et pour vous aider à faire votre choix de chauffe-eau, essayez le guide Atlantic !