Chargement...

Quel chauffage choisir pour votre projet de rénovation ?

Rénover votre maison ancienne ou votre appartement, c’est l’occasion de remplacer votre chaudière vétuste ou vos vieux radiateurs par un mode de chauffage plus économe en énergie et plus confortable. D’accord, mais lequel ? Suivez le guide pour faire le bon choix, en fonction de vos besoins, de la configuration de votre logement et de votre installation existante. 

7 critères à examiner à la loupe avant de choisir votre chauffage en rénovation

Afin de profiter d’un confort idéal et de réaliser de belles économies d’énergie sur votre facture une fois vos travaux de rénovation finis, un conseil : pensez global ! En d’autres termes, penchez-vous sur certains points avant de remplacer votre chauffage existant. Ils seront déterminants pour choisir l’équipement le plus adapté à votre projet et maximiser les bienfaits apportés par ce grand coup de jeune dans votre habitation. 

Quel chauffage choisir pour votre projet de rénovation ? - Guide 1

La qualité de l’isolation de votre logement

Autant dire les choses clairement : vous aurez beau installer le système de chauffage le plus performant du monde, si votre logement est une vraie « passoire » thermique, c’est-à-dire qu’il est très mal isolé, vous n’obtiendrez pas les effets escomptés. Vous devrez beaucoup chauffer pour ne pas avoir froid, donc dépenser plus d’énergie, et vous sentirez toujours les courants d’air, brrr !

Dans un projet de rénovation, il est donc recommandé de vérifier la qualité de l’isolation avant de changer votre chauffage. Cela passe en priorité par l’isolation du toit et des combles (c’est par là que les déperditions de chaleur sont les plus importantes selon l’Ademe), puis par l’isolation des murs, des fenêtres ou encore des planchers. Il faut également que votre logement soit équipé d’un système de ventilation efficace pour évacuer l’humidité et éviter la condensation. 

Le volume à chauffer et la configuration de vos pièces

En théorie, plus votre logement est grand, plus le chauffage doit être puissant. Mais dans les faits, c’est un peu plus subtil ! Il y a un certain nombre de questions à vous poser : quelle surface fait votre maison ou votre appartement ? Y a-t-il des étages ? Souhaitez-vous chauffer toutes les pièces ou certaines, telles que le garage ou la buanderie, peuvent s’en passer ? Les pièces à chauffer sont-elles éloignées les unes des autres ? De quel espace disposez-vous pour installer un nouvel équipement de chauffage… ? L’ensemble des réponses peuvent vous aiguiller vers la bonne solution de chauffage à adopter dans le cadre de votre rénovation. 

Par exemple, en appartement, si vous avez une petite surface, une chaudière gaz à condensation compacte comme la chaudière Naema d’Atlantic peut vous permettre de profiter d’une chaleur agréable dans toutes les pièces, mais aussi de produire de l’eau chaude sanitaire. Vous économisez ainsi l’espace qu’aurait pris un ballon. 

Dans une grande maison, avec de nombreuses pièces cloisonnées et éloignées les unes des autres, un chauffage central équipé d’une chaudière gaz ou d’une pompe à chaleur air/eau se révèle en général plus efficace que des appareils isolés comme les poêles à bois (qui correspondent davantage à des systèmes d’appoint) ou les radiateurs électriques. Par exemple, la pompe à chaleur Alféa Excellia d’Atlantic s’adapte parfaitement aux projets de rénovation d’envergure et garantit un grand confort dans l’ensemble de la maison. 

Autre cas de figure, si vous agrandissez votre maison, par exemple en aménageant les combles, les radiateurs électriques nouvelle génération sont de bons candidats car leur installation nécessite moins de travaux lourds.

BON À SAVOIR

Pour avoir ni trop chaud, ni trop froid et éviter les dépenses de chauffage inutiles, les températures recommandées dans un logement sont de :

- 17°C dans les chambres
- 19 à 21°C dans les pièces à vivre (salon, salle à manger…)
- 22°C dans la salle de bains quand vous vous lavez

   

Quel chauffage choisir pour votre projet de rénovation ?

  

Le nombre d’occupants, couplé à leurs besoins en chauffage

Certes, le nombre de personnes qui vivent chez vous est important pour déterminer le mode de chauffage adapté, mais il faut surtout prendre en compte le ressenti de chacun, vos habitudes et vos rythmes de vie. Certains sont plus frileux que d’autres, la présence d’un bébé demande de monter légèrement le thermostat, vous pouvez être souvent absent ou la plupart du temps chez vous (par exemple, si vous télétravaillez). Bref, au-delà du nombre d’occupants, il faut voir comment vous occupez les pièces et quels sont vos besoins en chauffage.  

Le climat de votre région

Si les hivers sont particulièrement rudes, votre équipement de chauffage doit être en mesure de marcher en continu, quelles que soient les températures extérieures. Quant à l’été, si vous souffrez régulièrement de canicule, il peut être bon d’investir dans un système réversible, c’est-à-dire capable d’inverser le processus de chauffe pour rafraîchir votre intérieur quand les températures grimpent. C’est notamment possible avec une pompe à chaleur réversible.   

Le système de chauffage à remplacer

Dans un projet de rénovation, le plus simple (et le plus économique car les travaux sont souvent moins lourds) est de choisir un mode de chauffage identique et de simplement « rajeunir » votre équipement en le remplaçant par un modèle nouvelle génération pour plus de performance et de fonctionnalités. Vous pouvez ainsi l’installer au même endroit que l’appareil précédent. Dans le cas d’un chauffage central, vous pouvez même, dans certains cas, conserver vos émetteurs (radiateurs hydrauliques, plancher chauffant…). Il faut alors qu’ils fonctionnent à basse température (35 à 45 °C) pour être compatibles avec une chaudière gaz à condensation ou une pompe à chaleur air/eau. 

Par ailleurs, si vous souhaitez chauffer votre logement au gaz, et que ce n’est pas déjà le cas, vérifiez préalablement que vous pouvez être raccordé au gaz de ville.

IMPORTANT !

Si le logement à rénover est chauffé au fioul, c’est une exception et il faudra envisager un équipement utilisant une autre énergie. En effet, trop émettrices de CO2, les chaudières fioul sont vouées à disparaître. Leur installation sera interdite à partir du 1er janvier 2022 et l’État encourage, dès à présent, leur remplacement par des systèmes moins polluants.

  

Votre budget

Au-delà du prix d’achat et d’installation, pensez à inclure le coût à l’usage (prix de l’énergie, frais d’entretien…), mais aussi les économies que vous allez pouvoir réaliser dans la durée avec un équipement plus moderne et plus performant. Et, pour en revenir au prix d’achat, il y a un autre critère essentiel à prendre en compte. Ce qui nous amène au point suivant…

Les aides financières

En installant certains équipements de chauffage, vous pouvez bénéficier d’aides financières pour alléger votre investissement initial. C’est en particulier le cas si vous choisissez une chaudière gaz à condensation ou une pompe à chaleur. Vous pouvez alors prétendre à MaPrimeRénov, au « Coup de pouce chauffage », à une TVA réduite ou encore à un éco-prêt à taux zéro. 

Mais alors, lequel des deux équipements est le plus avantageux en termes d’aides ? La pompe à chaleur bénéficie de plus d’aides et les montants, notamment pour les ménages aux revenus modestes, sont plus importants. En revanche, sur le long terme, il est conseillé de faire du cas par cas. Il faut étudier en détail votre situation et prendre en compte plusieurs critères (températures de votre région, coût de l’énergie utilisée, superficie de votre logement, confort thermique souhaité…) afin de savoir quel est l’équipement le plus avantageux pour vous. 

Pour en savoir plus sur les aides financières à la rénovation, consultez notre guide !

Quel chauffage choisir pour votre projet de rénovation ?

 

Les solutions de chauffage adaptées à la rénovation passées au crible

En matière d’équipements de chauffage pour les projets de rénovation, l’offre est vaste. Cependant, si on regarde du côté du rendement et des économies à réaliser dans la durée, deux équipements, qui utilisent tous deux un circuit d’eau chaude, tirent leur épingle du jeu : 

  • la chaudière gaz à condensation, qui, en plus de brûler du gaz pour produire de la chaleur, récupère la chaleur contenue dans les fumées de combustion ;
  • et la pompe à chaleur air/eau, qui puise les calories présentes dans l’air extérieur pour chauffer votre logement.

 

Pour preuve, voici un tableau comparatif des principales solutions de chauffage à envisager en rénovation :

Équipement de chauffageLes +Les -Idéal en rénovation si…
Radiateurs électriques nouvelle génération- Facile à installer
- Économique à l’achat 
- Chaleur douce, homogène et réglable pièce par pièce 
- Des modèles connectés et intelligents pour réaliser jusqu’à 45 % d’économies
- Nombreux design disponibles
- Très peu d’entretien et longue durée de vie
- Pas de stockage de combustible à prévoir
- Prix de l’énergie en hausse
- Électricité encore majoritairement d’origine nucléaire, même si elle tend à être de plus en plus renouvelable (photovoltaïque, éolien…)
Votre logement est déjà chauffé à l’électricité et vous souhaitez éviter les travaux lourds et coûteux : il suffit de remplacer vos anciens émetteurs.
Chaudière gaz à condensation- Des modèles compacts, des versions murales ou sol qui s’intègrent facilement dans tous types de logements
- Économique à l’achat et éligible à des aides financières
- Rendement élevé (elle produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme)
- Jusqu’à 35 % d’économies sur votre facture
- Solution 2-en-1 : chauffage + production d’eau chaude sanitaire
- Pas de stockage de combustible à prévoir
- Prix de l’énergie en hausse
- Travaux lourds si le chauffage central n’est pas déjà installé
- Recours à une énergie fossile, émettrice de CO2
Vous souhaitez remplacer une ancienne chaudière gaz ou fioul et ne pas perdre de m2 en installant votre nouvel équipement à la place de l’ancien.
Pompe à chaleur air-eau- Solution écologique par excellence : recours à une énergie renouvelable pour chauffer (l’air) qui permet de réduire les émissions de CO2
- Rendement élevé (elle produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme) et hautes performances jusqu’à -20°C extérieur (au-delà un appoint prend le relais)
- D’importantes économies : votre facture divisée par 3 en moyenne grâce à l’utilisation prioritaire d’une énergie gratuite
- Solution tout-en-un pour un confort optimal : chauffage l’hiver, rafraîchissement l’été (avec une pompe à chaleur réversible), et production d’eau chaude sanitaire tout au long de l’année
- Pas de stockage de combustible à prévoir
- Prix d’achat élevé, mais qui peut être réduit grâce à des aides financières (voir plus haut)
- Un appoint à prévoir (gaz ou électrique)

- Vous souhaitez remplacer une ancienne chaudière gaz ou fioul en optant pour un système écologique, performant et économique à l’usage. 
OU
- Vous projetez une rénovation complète de votre maison, jusqu’ici chauffée à l’électrique : dans ce cas, vous pouvez prévoir l’installation d’un circuit d’eau chaude et d’une pompe à chaleur air/eau. 

La pompe à chaleur est la vraie solution d’avenir pour votre projet de rénovation !

Chaudière fioul à condensationL’installation de ce type d’équipement dans le cadre d’un projet de rénovation sera interdite à partir du 1er janvier 2022, sauf si des contraintes techniques empêchent le recours à un autre système de chauffage (encombrement, impossibilité de se raccorder au gaz de ville…). Si votre logement est équipé d’une ancienne chaudière fioul, il est recommandé de la remplacer par une chaudière gaz à condensation ou par une pompe à chaleur. 

 

Vous avez désormais les clés en main pour choisir la solution de chauffage adaptée à votre projet de rénovation. Si vous décidez de vous lancer, sachez qu’Atlantic vous propose des équipements de chauffage compatibles avec tous vos besoins. Parmi eux, la chaudière gaz à condensation Naema et la pompe à chaleur air/eau Alféa Excellia sont idéales en remplacement d’une ancienne chaudière.