Chargement...

Climatisation : comment choisir la climatisation de son logement

L’idée d’installer une climatisation pour profiter au mieux de votre intérieur cet été vous séduit ? Voici ce qu’il faut savoir pour choisir votre équipement et faire rimer confort thermique avec bonne qualité de l’air.

   

Climatisation : comment choisir la climatisation de son logement

Lorsque les températures grimpent et que la chaleur s’installe, rafraîchir les pièces de la maison devient une priorité, voire une obsession en période de canicule ! Présent dans la plupart des foyers, le ventilateur classique n’offre qu’une solution d’appoint limitée en performances. Ce type d’appareil a pour fonction de brasser l’air. Aussi, lorsque celui-ci est chaud, l’atmosphère demeure chaude. La meilleure solution pour bénéficier d’un air frais consiste à installer un système de climatisation chez soi.
     

Comment fonctionne un climatiseur ?

Le fonctionnement d’un climatiseur est le suivant : un apport en électricité actionne un moteur qui permet de produire un échange de chaleur entre l’air et un fluide frigorigène. La chaleur de l’air est transmise au fluide, puis évacuée par une gaine reliée à l’appareil pendant que l’air rafraîchi par le fluide est rejeté à l’intérieur du logement.

Et, avantage non négligeable de la climatisation : elle rafraîchit non seulement l’air, mais elle permet également de le déshumidifier et de le purifier grâce à son système de filtration. 
     

Mobile et fixe : le point sur les différents systèmes

  • La climatisation mobile ou portable se présente comme un bloc amovible relié à une sortie sous forme de gaine reliée vers l’extérieur (porte, fenêtre, trou aménagé dans un mur). Malgré son prix attractif, sa mise en place rapide et son côté amovible, ce type d’équipement n’est pas sans inconvénient.

Tout d’abord, l’objet est assez volumineux. Il faut donc disposer d’un espace assez grand pour l’installer sans encombrer la pièce. Ensuite, il est à noter qu’une climatisation mobile génère beaucoup de bruit. Cette nuisance est évaluée entre 50 et 60 dB, ce qui correspond aux seuils gênant et fatigant. Un critère à considérer sérieusement s’il est question d’installer l’appareil dans une chambre ou une pièce utilisée dans le cadre du travail. En outre, bien que mobile, ce type de climatisation est lourd (plus de 40 kg en moyenne) et reste difficile à déplacer. Il s’agit donc, le plus souvent, d’une solution destinée à un usage ponctuel.

À noter

Du fait de notre climat tempéré, un climatiseur mobile non réversible n’a aucune utilité en dehors des chaleurs estivales. Il est donc nécessaire d’envisager un espace de stockage afin de l’entreposer le reste de l’année.

    

  • Les climatiseurs fixes se composent en 3 familles.

Les climatiseurs consoles peuvent se fixer au sol ou s’encastrer dans un mur au même endroit qu’un radiateur conventionnel.

Les climatiseurs muraux correspondent aux petites unités fixées en haut des murs. Il s’agit d’un système plus avantageux sur plusieurs plans. Si leur coût est plus élevé que les appareils mobiles, ces équipements sont plus discrets, tant en termes sonore qu’esthétique. La diversité d’installation offre d’excellentes performances et une parfaite maîtrise du confort thermique du logement. 

Enfin, les climatiseurs gainables, idéalement à installer lors de la construction d’une maison ou lors de rénovation, sont intégrés directement dans les murs. Seules les grilles de diffusion sont visibles et restent discrètes. Ce système permet de climatiser une ou plusieurs pièces et garantit un confort thermique optimal.

La climatisation réversible

L’efficacité de la climatisation est d’autant plus intéressante dans le cas d’un climatiseur réversible alors associé à un système de chauffage performant. Solution durable par excellence, elle nécessite de faire appel à un professionnel afin de définir la puissance de l’appareil et d’assurer son installation. 

La climatisation réversible est une pompe à chaleur Air/Air. Elle récupère les calories présentes dans l’air intérieur pour les rejeter à l’extérieur et ainsi faire baisser la température de vos pièces l’été. En hiver, les calories présentes à l’extérieur seront injectées à l’intérieur de votre pièce. Particulièrement pratique au printemps et à l’automne où les températures sont rapidement changeantes, elle adapte son fonctionnement à la température extérieure, passant ainsi automatiquement du mode climatisation au mode chauffage selon les besoins.

Monosplit ou Multi-splits ?

Notion essentielle à intégrer lorsque l’on parle de climatisation fixe : le « split ». Ce terme caractérise un équipement composé d’une unité extérieure reliée à une ou plusieurs unités intérieures de climatisation et d’une télécommande. Lorsqu’il est question d’une seule pièce à climatiser, on parle de monosplit. Pour plusieurs pièces, il s’agit d’un système multi-splits.

    

Climatisation fixe : l’essentiel à savoir sur l’installation

L’installation de votre climatisation fixe dépendra du type de logement et du nombre de pièces à équiper.

  • Vous souhaitez limiter la climatisation au séjour ou à une chambre ? Un équipement monosplit comprenant une unité extérieure qui alimente une unité intérieure répondra à votre besoin. Deux configurations sont alors possibles : soit une version murale qui allie gain de place et discrétion, soit la version console qui se pose au sol, se fixe au mur ou s’encastre comme un radiateur.
  • Vous souhaitez équiper plusieurs pièces, voire plusieurs étages de votre logement ? Deux systèmes s’offrent à vous. Le climatiseur gainable est adapté aux maisons neuves en construction ou en rénovation, car cette solution nécessite des travaux conséquents. Une unité extérieure est raccordée à une unité intérieure placée dans le faux plafond. Celle-ci alimente, via des gaines, plusieurs diffuseurs ou grilles. Cette configuration permet de paramétrer généralement une seule température de consigne pour l’ensemble des pièces équipées, mais des options de régulation peuvent être proposées.
  • Autre possibilité : la climatisation multi-splits, simple et rapide à installer dans deux à huit pièces d’un logement. Ce système comprend une unité extérieure qui alimente les unités intérieures réparties dans la maison, avec une température programmée pour chaque espace. En outre, les unités proposées dans différents formats se fondent discrètement dans votre décoration.

Climatiser un appartement

Avant de choisir votre climatisation en appartement : consultez votre règlement de copropriété. Même si le règlement autorise l’installation d’un climatiseur, il convient de demander l’autorisation des copropriétaires, car l’installation d’un climatiseur mono ou multi-splits nécessite la pose d’une unité extérieure. Pour ne pas déranger le voisinage, le mieux est de faire installer celle-ci sur votre balcon, de façon à ce qu’elle ne soit pas visible. Il est également conseillé de choisir un modèle le plus silencieux possible. 

     

Performances : un pro de la climatisation à votre service

Vous êtes désormais fixé sur le type de climatiseur adapté à votre logement. Mais quid de sa puissance ? Plusieurs critères sont à évaluer afin de déterminer la puissance nécessaire de l’équipement : climat, surface de la ou les pièce(s) à équiper, qualité de l’isolation, nombre d’occupants dans le logement, sources de chaleur… En d’autres termes, il convient de réaliser un bilan thermique.

Pour cela, adressez-vous à un installateur professionnel. Il saura non seulement vous orienter vers l’appareil le mieux adapté, mais aussi envisager d’autres options pour améliorer le comportement thermique de votre habitat (renforcement de l’isolation, ventilation, système de chauffage). Autant de données - difficilement maîtrisables sans connaissances techniques – qui permettront de définir le modèle adapté à vos besoins et à votre budget.

Climatisation : comment choisir la climatisation de son logement

(source : https://www.quechoisir.org/guide-d-achat-climatiseur-split-n78727/#quelles-sont-les-options-interessantes)

     

Une climatisation pour tous les budgets

Avec leurs caractéristiques propres, les systèmes de climatisation varient également en termes de budget. Le plus abordable du marché est le climatiseur monobloc mobile (autour de 250 €). Le modèle fixe débute, lui, à partir de 850 €. Quant aux version multi-splits, certains packs avec deux unités intérieures sont proposés aux alentours de 1300 €. Pour trois unités intérieures, il faut compter entre 2 500 et 2 800 €. Des montants auxquels il faut ajouter les frais d’installation.

Si vous optez pour l’option réversible, le coût à l’achat sera 15 à 20 % plus élevé. Mais il s’agit néanmoins d’un choix économique ! En effet, une climatisation réversible est moins énergivore que les autres appareils. Vous pouvez ainsi réaliser jusqu’à 40% d’économies sur vos factures d’énergie par rapport à un système de chauffage électrique classique.

Si vous n’avez pas ou plus droit au crédit d’impôt, l’achat et la pose d’une climatisation réversible par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) donnent droit à certaines aides financières : Certificats d’économies d’énergie (CEE), TVA à taux réduit de 10% sur la main d’œuvre ou encore aides de l’Anah, si vous remplissez certaines conditions.