Chargement...

Ventilation : quelle différence entre une VMC simple-flux et double-flux ?

Pour profiter d’un logement confortable et sain, le trio gagnant se compose d’une bonne isolation, d’un système de chauffage performant et… d’une ventilation efficace ! En la matière, vous avez le choix entre plusieurs types d’équipements, notamment la VMC simple-flux et la VMC double-flux. La différence ? Pour le savoir, on a passé les deux systèmes au banc d’essai. 

Pourquoi une bonne ventilation est indispensable

Le saviez-vous ? L’air intérieur de votre habitation est plus pollué que l’air extérieur. Les produits d’entretien, les parfums d’ambiance, les meubles, les revêtements… sont sources de pollution.

D’autre part, lorsque vous vous douchez, vous lavez la vaisselle, vous cuisez des aliments, vous faites sécher le linge, vous transpirez ou même lorsque vous respirez, vous produisez de l’humidité. Si cette humidité n’est pas évacuée, elle peut causer de nombreuses dégradations (moisissures, tâches sur les murs, peintures qui gondolent…). 

L’humidité et la pollution intérieure peuvent également entraîner la prolifération des acariens et avoir des conséquences sur votre santé (allergies, troubles respiratoires…). 

Conclusion, il est crucial de chasser l’air vicié (pollué/impur) de votre logement en aérant chaque jour, mais aussi et surtout (étant donné que la ventilation naturelle ne suffit pas) en installant une ventilation mécanique contrôlée (VMC).
  

QUE DIT LA RÉGLEMENTATION ?

Depuis la réglementation hygiénique de 1969, il faut prévoir une aération permanente dans les constructions neuves. Cette obligation a été complétée par l’arrêté du 24 mars 1982, qui fixe des débits d’air dans le logement. Bien que le système de ventilation ne soit pas imposé, le tirage naturel n’est pas suffisant pour respecter ces débits. La Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC), plus performante, s’est donc généralisée. 

  

VMC simple-flux, VMC double-flux : comment ça marche ? 

Qu’il s’agisse d’une VMC simple-flux ou double-flux, l’objectif est le même : améliorer la qualité de l’air dans votre logement grâce au renouvellement de l’air vicié. C’est dans la manière de procéder que les choses diffèrent. 

Comprendre le principe d’une ventilation mécanique contrôlée

Avant de distinguer VMC simple-flux et double-flux, revenons sur le fonctionnement global de ce type de ventilation. Pour schématiser, c’est comme lorsque vous ouvrez une fenêtre pour aérer, avec plus de puissance ! L’air intérieur pollué et humide est rejeté à l’extérieur grâce à un moteur qui aspire l’air vicié.

Pour la VMC simple-flux, l’air suit un chemin bien précis :

  1. Neuf et frais, il entre dans votre logement par des entrées d’air situées sur les façades ou les fenêtres des pièces de vie (chambre, salon, bureau…).
  2. Il circule dans votre logement en passant sous les portes (veillez à toujours laisser un espace vide).
  3. Puis, il arrive dans les pièces humides (salle de bains, WC, cuisine, buanderie…), où il est extrait par des bouches d’extraction.

  

LA VMC DANS UNE SALLE DE BAINS AVEC FENÊTRE, C’EST INDISPENSABLE ?

La réponse est : oui ! La salle de bains (encore plus si elle vous sert également de buanderie) est la pièce où les dégagements d’humidité et les émissions de polluants sont les plus importants. Même si elle dispose d’une fenêtre qui permet d’aérer naturellement au quotidien, cela ne suffit pas pour évacuer l’air vicié et respecter les débits d’air permanent imposés par la réglementation. L’installation d’une bouche d’extraction de VMC est donc incontournable dans votre salle de bains.

  

La VMC simple-flux

Parmi les différents types de VMC, la simple-flux est la plus courante. Comme décrit plus haut, elle se compose d’entrées d’air dans les pièces de vie et d’un groupe d’extraction de bouche et de gaines. 

Il existe deux sortes de VMC simple-flux :

  • La VMC simple-flux autoréglable, dont le débit d’air est constant, quels que soient la météo, le nombre d’habitants et le taux d’humidité intérieur ;
  • La VMC simple-flux hygroréglable, dont le débit d’air s’adapte au taux d’humidité dans votre logement. Ce type d’équipement permet d’adapter les débits aux besoins de ventilation afin de limiter les déperditions énergétiques et ainsi faire des économies d’énergie. La VMC simple-flux hygroréglable permet de limiter des déperditions de chaleur et faire des économies d’énergies.
Ventilation : quelle différence entre une VMC simple-flux et double-flux ?

 

La VMC double-flux

Alors que la VMC simple-flux a pour but unique de renouveler l’air de votre logement, la VMC double-flux va plus loin : elle récupère la chaleur contenue dans l’air vicié, avant qu’il soit expulsé à l’extérieur, pour chauffer l’air frais entrant. On parle de « double-flux » car le système de ventilation comporte deux circuits d’air qui se croisent au niveau d’un échangeur de chaleur : 

  • L’air neuf (frais) entre dans votre logement par une entrée d’air unique (et non sur toutes les fenêtres), il est filtré et préchauffé au niveau de l’échangeur, puis « soufflé » dans les pièces de vie ;
  • L’air vicié (chaud) est évacué des pièces humides via des gaines d’extraction, sa chaleur est transmise à l’air neuf via l’échangeur avant d’être rejeté à l’extérieur

Ainsi la VMC double flux apporte confort, qualité d’air optimum tout en limitant l’impact énergétique de la ventilation.
  

Ventilation : quelle différence entre une VMC simple-flux et double-flux ?

  

Comment faire le bon choix entre VMC simple-flux et double-flux ?

Avant d’installer une ventilation mécanique contrôlée chez vous, un conseil : examinez à la loupe la configuration de votre logement, les modalités d’installation, le budget à prévoir… C’est la clé pour choisir le système de ventilation adapté à vos besoins. On détaille pour vous les avantages et inconvénients de chaque type de VMC.
  

1ere étape : l’installation par un professionnel RGE

Qu’il s’agisse d’une VMC simple-flux ou double-flux, l’installation par un expert qualifié vous permettra de bénéficier des primes (CEE et Primerenov). L’installation sera plus facile si vous avez des combles ou un espace technique chauffé pour y placer la machine, ainsi que la possibilité de dissimuler les gaines de ventilation dans un faux plafond. 

En termes d’encombrement, la VMC double-flux prend plus de place (présence d’un échangeur, double circuit de gaines…) que la simple-flux. Il existe deux types de VMC double-flux :

  • Celle avec un caisson comble, plus simple à installer
  • Celle avec un caisson dans le volume chauffé pour optimiser les performances et faciliter la maintenance avec un accès aisé aux filtres.

Elle est donc souvent plus adaptée aux maisons individuelles avec combles, pour les projets de construction neuve ou les rénovations lourdes. Il faut aussi savoir que ce type de VMC est plus performant dans les logements bien isolés.  

La VMC simple-flux, quant à elle, est plus simple à installer et convient aux appartements et aux maisons où il n’est pas possible de faire passer un nombre conséquent de gaines dans un faux plafond sans perdre d’espace habitable.
  

2e étape : le coût

À l’acquisition, la VMC simple-flux est moins chère que la VMC double-flux. Le VMC double-flux emmène une meilleure qualité de l’air (cela filtre contrairement à la simple-flux), du confort tout en maitrisant les dépenses énergétiques. L’Ademe estime que l’économie peut atteindre entre 7 et 10 % de la consommation de chauffage dans une maison bien isolée(1).
  

BON À SAVOIR

La VMC simple-flux et la VMC double-flux sont toutes deux éligibles à des aides financières à la rénovation énergétique. Néanmoins, le montant de certaines aides, peut-être plus élevé pour une VMC double-flux, étant donné qu’elle est plus performante et qu’elle permet de limiter les déperditions d’énergie. De plus, il est impératif de faire installer votre VMC par un professionnel qualifié RGE pour bénéficier des aides !

  

3e étape : la qualité de l’air

C’est le principe même d’une VMC : peu importe qu’elle soit simple ou double-flux, elle améliore la qualité de l’air dans le logement. Cependant, le match n’est pas tout à fait ex aequo. La VMC double-flux est équipée de filtres au niveau de l’entrée d’air qui servent de remparts contre les pollens et polluants extérieurs. Un atout pour la santé des occupants, notamment ceux qui souffrent d’allergies ou de maladies respiratoires. Les débits d’air sont plus importants ce qui permet également un meilleur renouvellement et donc une meilleure qualité d’air.
  

4e étape : le confort

Là encore, la VMC double-flux marque un point. Avec elle, pas de sensation de courant d’air frais au niveau des entrées d’air et pas d’entrée d’air dans les menuiseries préservant le logement des bruits extérieurs. Au contraire, l’air est réchauffé. C’est le top du confort !
  

5e et dernière étape : les contraintes liées à l’entretien

Dès lors qu’une VMC est installée dans votre logement, et quel que soit le modèle, il faut l’entretenir régulièrement. Vous pouvez réaliser une partie vous-même : 

  • Dépoussiérez les entrées d’air avec un chiffon ;
  • Nettoyez le volet des bouches d’extraction à l’eau chaude savonneuse (après l’avoir déclipsé de la bouche, seulement pour les hygro) ;
  • Assurez-vous que votre caisson de ventilation fonctionne en positionnant une feuille de papier toilette contre chaque bouche d’extraction (si la feuille colle, c’est bon) ;
  • Pour une VMC double-flux, contrôlez le niveau d’encrassement des filtres tous les 6 mois et prévoyez de les remplacer au moins une fois par an. 

Par ailleurs, il est conseillé de faire réaliser un entretien plus poussé par un professionnel au moins tous les 3 ans (nettoyage des gaines, vérification de l’état du moteur et du ventilateur, mesure précise des débits d’air…).
  

En résumé

Type de VMCLes +Les -
VMC simple-flux- Économique à l’achat
- Encombrement faible
- Installation et entretien plus simple
- Uniquement le renouvellement de l’air
- Sensation possible de courant d’air au niveau des entrées d’air
VMC double-flux- Confort
- Qualité de l’air
- Economies d’énergie
-  Plus coûteuse à l’achat
- Plus encombrante
- Entretien des filtres à prévoir

  

Nous espérons que vous avez à présent les informations nécessaires pour faire votre choix entre VMC simple-flux et VMC double-flux. Chez Atlantic, nous proposons une large gamme de VMC afin de répondre à chacun de vos besoins. Enfin, pour vous accompagner au mieux dans votre projet, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel qualifié. Du choix de l’appareil à son installation, sans oublier l’entretien, il sera le plus à même d’optimiser la performance de votre système de ventilation afin de vous faire profiter d’un confort au top. 

  



(1) Source : Ademe, « La ventilation : indispensable pour un logement confortable et sain », mai 2019