Chargement...

15 conseils pour améliorer la qualité d’air intérieur dans votre logement !

La pollution de l’air extérieur est un problème bien connu. Savez-vous que l’air de votre logement ou bureau contient lui aussi des particules fines, pollens ou encore des bactéries et virus ? Pour booster la qualité de votre air intérieur et mieux respirer au quotidien, voici quinze astuces à mettre en pratique illico !

Conseil n°1 - Adoptez un système de ventilation 

L’air intérieur est jusqu’à 10 fois plus pollué que l’air extérieur. Au fil du temps, un air vicié peut générer des problèmes de santé pour les occupants (maux de tête, fatigue, allergies…) ou dégrader le bâtiment lui-même (humidité, moisissures…). Pour garantir un air intérieur sain, l’aération simple en ouvrant les fenêtres n’est pas suffisante. Avec l’apport d’air frais, vous ferez baisser le taux de CO2 dans la pièce – à l’origine des maux de tête notamment. Cependant, vous n’agirez pas sur les autres polluants présents dans l’air intérieur (bactéries, virus, pollens, COVs issus des peintures ou éléments de mobiliers). La seule solution efficace pour renouveler l’air est d’installer un système de ventilation. Que vous viviez dans une maison ou en appartement, il existe des solutions !
  

Conseil n°2 - Sélectionnez la ventilation la plus adaptée à votre logement

VMC double flux, VMC simple flux, extracteurs d’air dans les pièces humides (cuisine, salle de bain) … Vous hésitez sur la bonne option de ventilation ? Un installateur professionnel vous conseillera sur le choix le plus adapté à votre logement en fonction de sa configuration et de ses contraintes (faible superficie, impossibilité de créer un faux-plafond, etc.).  La VMC double flux est la plus performante car elle permet de renouveler l’air tout en vous faisant réaliser des économies d’énergie. De fait, 80% de la chaleur présente dans l’air pollué extrait est conservée puis réinjectée dans l’air neuf insufflé. En revanche, son installation est plus aisée dans une maison car elle demande un minimum d’espace. Dans un appartement ancien et de superficie réduite, on privilégiera une VMC simple flux ou des extracteurs d’air. Là encore, votre installateur pourra vous suggérer des solutions pour une pose discrète et efficace !
  

Conseil N°3 - Nettoyez les entrées d’air

On l’a vu, ventiler son logement est essentiel pour le bien-être des occupants et la préservation du bâtiment. En complément de l’entretien effectué par votre installateur professionnel, veillez aussi à nettoyer les bouches d’extraction de votre installation tous les trois à six mois. Elle n’en sera que plus performante. Quant au filtre de VMC, il est important de lui offrir un petit nettoyage tous les six mois et de le remplacer chaque année. Vous pourrez réaliser vous-même cette opération simple.
  

Conseil N°4 - Aérez au bon moment

Ouvrir les fenêtres permet d’apporter un bien-être immédiat mais pour optimiser votre aération, suivez un petit conseil tout simple : ouvrez les fenêtres en grand le matin, entre 6h et 11h et en soirée, entre 22h et minuit. C’est à ces moments que l’air est le moins pollué. Et bien sûr, n’oubliez pas de pratiquer ce petit rituel toute l’année, y compris quand il fait froid ! Cinq à dix minutes suffisent pour aérer une pièce.
  

15 conseils pour améliorer la qualité d’air intérieur dans votre logement !

Conseil N°5 - Parfumez naturellement 

Vous aimez faire brûler des bougies parfumées pour créer une ambiance chaleureuse ? Vous êtes adeptes du papier d’Arménie ? Il serait préférable d’y renoncer. Tous les produits qui brûlent dégagent des composés toxiques. L’encens émet par exemple des HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques). Méfiez-vous également des diffuseurs d’huiles essentielles : ces dernières peuvent se révéler irritantes pour les voies respiratoires. Préférez des produits naturels tels que les zestes de citron, orange ou pamplemousse dans une coupelle, les brins de lavande séchés ou de mimosa dans les armoires…. Efficaces, sans danger et plus économiques !
   

Conseil N°6 - Choisissez vos vêtements

Pour protéger votre air intérieur (et l’environnement), le choix de vos vêtements est important. Robes, vestes, chemises… Evitez les pièces qui ne se nettoient qu’à sec. En plus du budget pressing non négligeable et du temps supplémentaire requis pour les déposer et récupérer, ces vêtements ramèneront des polluants dans votre logement. Pourquoi ? De retour du pressing, ils portent des résidus de solvants néfastes pour la santé. Votre manteau préféré ne peut être lavé en machine ? Optez alors pour un pressing écologique qui pratique le nettoyage sans perchloréthylène. Ils sont de plus en plus nombreux en France !
  

Conseil n°7 - Faites la vie dure aux acariens 

Les acariens se prélassent dans les tissus chauds et humides. Pour éviter de leur aménager un nid douillet, on évite les piles de linge ou de peluches. Chaque matin, on attend impérativement d’avoir aéré la chambre avant de faire le lit. Ajoutez un bon coup d’aspirateur sur le matelas, chaque semaine. Et si vous êtes allergiques, sachez qu’il existe des housses de matelas et des taies d’oreillers anti-acariens. Elles ont l’intérêt d’envelopper totalement les éléments de literie et d’isoler ainsi le dormeur. Un sommier à lattes est aussi conseillé pour limiter la prolifération !
   

Conseil N°8 - Optez pour un aspirateur performant

Si vous envisagez de remplacer votre aspirateur, préférez un modèle avec filtre HEPA (haute efficacité pour les particules aériennes). Il a l’avantage de filtrer l’air avant qu’il ne sorte de l’appareil – puisque les aspirateurs rejettent de l’air pendant leur utilisation. Résultat : débarrassé en large partie de ses poussières, pollens et autres allergènes, l’air intérieur est plus sain. Ce type de filtre est aussi bien plus efficace pour lutter contre la prolifération des acariens. De nombreux appareils sont désormais équipés de ce filtre. Scrutez donc ce petit détail sur la fiche produit avant d’investir !
  

Conseil N°9 : Faites attention à l’eau de javel

C’est l’alliée numéro 1 des particuliers soucieux de désinfecter leur logement. Le mieux étant l’ennemi du bien, évitez les mélanges ! Nettoyer une surface avec un produit acide (vinaigre blanc ou détartrant) puis passer de la javel (contenant du chlore) est très nocif puisque du dichlore, un gaz toxique, se dégage alors... Conséquence ? Il pollue l’air intérieur en irritant vos voies respiratoires supérieures (toux, larmes, picotements).
  

Conseil N°10 : Utilisez un maximum de produits sains

On en parle de plus en plus et à juste titre : les produits naturels sont les alliés de votre ménage. Le vinaigre blanc (désinfectant), bicarbonate de soude (désodorisant), acide citrique (détartrant), savon noir (dégraissant) sont de bonnes alternatives aux détergents chimiques. Les appareils nettoyeurs vapeur sont aussi très efficaces pour éliminer les germes et bactéries puisque l’eau est portée à ébullition pour sortir à 100°C. Une température suffisante pour éliminer, notamment, le coronavirus : la chaleur minimale indiquée par les scientifiques pour éliminer sa présence des surfaces et textiles est évaluée à 60°C. L’appareil vous permettra aussi d’éradiquer les graisses et autres taches, naturellement !
  

15 conseils pour améliorer la qualité d’air intérieur dans votre logement !

Conseil N°11 - Renoncez aux gaz propulseurs

Bon nombre de produits ménagers ou d’hygiène (décapants pour le four, déodorants, mousses nettoyantes pour la salle de bain…) contiennent des gaz propulseurs (propane, butane), irritants pour les bronches. Préférez des solutions en spray, sans ces gaz ! Ou encore des produits solides. Il existe désormais de nombreux déodorants en pain ou sous forme de baume, à la composition irréprochable. Efficaces, ils sont aussi plus respectueux de l’environnement et de votre qualité d’air intérieur.
  

Conseil N°12 - Eliminez les emballages et passez au tri des déchets 

La plupart des yaourts, biscuits, conserves et autres lots de fruits sont conditionnés dans des emballages cartons et/ou plastiques. Or, ces derniers contiennent des composés organiques volatiles (COV). Pour limiter la pollution de l’air intérieur dans votre cuisine et votre frigo, débarrassez-vous de ces emballages superflus dès votre retour à la maison. Mieux encore, lors de vos courses, préférez au maximum les aliments vendus en vrac, en recharge ou sans (trop) de plastique. N’oubliez pas, enfin, de pratiquer le tri : améliorer sa qualité d’air intérieur, c’est bien. Trier ses déchets en plus, c’est encore mieux !
  

Conseil N°13 - Nettoyez la hotte de votre cuisine

Lors de la préparation des repas, la hotte permet d’aspirer les projections de graisse mais également la vapeur d’eau et les gaz de combustion. Cependant, pour assurer son efficacité, il est nécessaire de nettoyer la grille et le filtre régulièrement avec du produit vaisselle. Faites-vous un mémo hebdomadaire pour y penser !
  

Conseil N°14 - Salle d’eau : cloisonnez l’humidité

Lorsque vous prenez votre douche, veillez à fermer la porte de la salle de bain. Vous éviterez ainsi de propager dans le logement l’humidité mais également les polluants contenus dans les déo et gels douches non-naturels. Grâce à votre système de ventilation (VMC ou extracteurs), votre salle de bain redeviendra rapidement saine et sans buée !
  

Conseil N°15 - Evitez de fumer

Cette astuce peut-être la plus contraignante à appliquer si vous êtes fumeur… mais c’est l’une des plus importantes ! Et pour cause, la combustion d’une cigarette génère la formation de substances toxiques comme le monoxyde de carbone, l’ammoniac, des goudrons et autres métaux (plomb, mercure, chrome). Pour l’OMS (Organisme Mondial de la Santé), le tabagisme tue plus de 7 millions de personnes dans le monde chaque année, parmi lesquels on dénombre 890 000 fumeurs passifs. C’est dire si l’impact du tabac sur la qualité d’air intérieur est important. Si l’arrêt total est (encore) trop brutal pour vous, essayez au maximum de fumer à l’extérieur. Ou profitez de la nouvelle édition du « Mois sans tabac », en novembre, pour vous motiver entre amis ou collègues !
 



ma maison éco confort
Le blog pour mon confort et mes économies d’énergie