Chargement...

L’essentiel sur le confort thermique et la qualité de l’air intérieur

Une chaleur douce et maîtrisée dans votre logement est toute aussi indispensable que la qualité de votre air intérieur. D’autant plus que ces aspects agissent directement sur votre santé et celle de vos proches. Mais comment s’assurer que tout est en ordre ? Rapide tour d’horizon des bons gestes à adopter !

L’essentiel sur le confort thermique et la qualité de l’air intérieur

I.    Entretenir ses appareils pour éviter les dysfonctionnements

Un équipement adapté et entretenu assure à votre logement une bonne qualité de l’air et un confort thermique régulé : 2 points à considérer pour vous maintenir, vous et vos proches, en bonne santé.

Avant toute chose, soignez l’entretien de vos appareils de chauffage et de ventilation.

Seul, vous pouvez facilement prendre en main l’entretien courant de votre VMC et de vos chauffages. Tous les mois, brossez les grilles et les bouches de votre VMC. Environ tous les trois mois, procédez à un dépoussiérage plus complet. Pour cela, coupez le courant, retirez la grille et dépoussiérez-la. Faites-la ensuite tremper dans de l’eau savonneuse, frottez si nécessaire. Rincez, faites sécher et remontez la grille. Vous pouvez en profiter pour dépoussiérer les conduits souples à l’aide d’un aspirateur.

Concernant vos chauffages, les radiateurs électriques ont besoin de très peu d’entretien. Pensez à les dépoussiérer régulièrement pour qu’aucun résidu ne gêne leur fonctionnement. Si vous êtes le détenteur d’une chaudière à gaz, au fioul ou d’une pompe à chaleur, pensez à souscrire un contrat d’entretien avec un installateur professionnel. La vérification annuelle est d’ailleurs obligatoire !

Veiller au bon fonctionnement de chacun de vos appareils et les faire entretenir vous assurera un bon confort thermique, quelle que soit la saison.

II.    En hiver comme en été, maîtrisez la qualité de l’air intérieur

Sans le savoir, l’air contient des éléments chimiques qui peuvent être dangereux pour votre santé. Certains produits sont cancérigènes, d’autres toxiques : les composés organiques volatils (COV) ou semi-volatils (COS), les particules biologiques comme les pollens, spores et moisissures, les particules provenant de peintures ou d’ameublement… Certains de ces composés se retrouvent en suspension dans l’air. Or, nous vivons près de 85 % de notre temps dans des environnements fermés, chez nous ou sur notre lieu de travail et dans les transports. Et 60 à 70 % des matières que nous ingérons le sont par la respiration. Il est donc important de garantir une très bonne qualité de l’air à l’intérieur de votre maison.

Une bonne qualité de l’air intérieur passe par un système de ventilation efficace. Pour cela, équipez-vous d’une VMC (ventilation mécanique contrôlée) simple flux par extraction d’air (la plus courante), ou double flux. Vous améliorerez ainsi la qualité de votre air intérieur. 

La VMC n’est pas votre unique allié ! Une température régulée agit sur la qualité de l’air intérieur. Vous ou vos proches êtes frileux ? N’abusez pas pour autant du chauffage. Monter la température à 22 voire 23°C assèche les muqueuses et les fragilise. Vous êtes alors plus sensible aux virus qui se développent davantage dans un intérieur surchauffé et mal ventilé. De plus, un logement surchauffé est vivement déconseillé aux personnes ayant des troubles circulatoires (jambes lourdes, varices). En effet, au quotidien, l’excès de chaleur provoque une augmentation de votre inconfort et de vos problèmes veineux.

Soyez donc vigilant quant à la température programmée : l’ADEME préconise 19°C dans les pièces à vivre et 16°C dans la chambre d’un adulte. Vous trouvez que c’est peu ? Sachez que vous aurez plus de difficultés à vous endormir dans une chambre excessivement chauffée. La fraîcheur favorise le ralentissement de la circulation sanguine et l’entrée dans le sommeil. En baissant la température de quelques degrés, vous passerez une nuit plus reposante, votre sommeil sera moins agité et vous ferez des économies ! Et aujourd’hui, plus besoin de passez votre temps à régler la température : avec  les radiateurs connectés vous pouvez la régler peu importe où vous êtes grâce à une connexion internet et une application. C’est aussi simple pour tous les appareils équipés de thermostats d’ambiance (climatiseur, ventilation et pompe à chaleur) !

En été, la température et la ventilation de l’intérieur de votre logement sont tout aussi importantes ! Pour ne pas tomber dans l’excès de froid, et mettre votre corps à rude épreuve, certaines règles basiques sont à suivre :

  • Respectez un écart de 7 à 8°C maximum entre la température extérieure et celle de votre logement. Un intérieur trop froid est mauvais pour votre santé !
  • Ne rafraîchissez pas trop les chambres. Un écart de 5°C avec l’extérieur est suffisant pour faire de beaux rêves…