Chargement...

Comment calculer la puissance nécessaire pour chauffer les pièces de mon logement ?

Pour bien chauffer et procurer un confort idéal, le chauffage doit être dimensionné et adapté à chaque pièce. Sa puissance est donc primordiale pour un rendement parfait. Trop puissant, il peut avoir tendance à surchauffer, alors que pas assez, il va surconsommer pour atteindre le confort requis.


Les éléments de calcul

Pour connaître la puissance nécessaire pour chauffer une pièce, il faut considérer la situation dans son ensemble. Le plus souvent, il est conseillé d’opter pour une puissance de 70 à 100 W par m². Mais cette méthode manque beaucoup de précision. Il faut donc prendre en compte tous les éléments, à savoir : le volume de la pièce chauffée, l’isolation de la maison, l’utilisation de la pièce, la température voulue. Il existe en outre des logiciels et des sites permettant de faire ce calcul en indiquant quelques données.

La pièce à chauffer

Il faut tout d’abord considérer la pièce à chauffer et déterminer son volume. Le calcul à effectuer est alors longueur x largeur x hauteur. Cela donne le volume, représenté par la lettre V. D’autre part, le niveau d’isolation de la pièce est important. En effet, il va être déterminant pour évaluer les éventuelles déperditions thermiques et donc adapter la puissance à cet état de fait, si aucun travaux n’est entrepris pour améliorer l’isolation. Il faut alors connaître le coefficient d’isolation de la maison, qui est désigné par K.

La température idéale

Une fois les caractéristiques de la pièce connues, il faut ensuite déterminer la température idéale. Tout d’abord, la destination de la pièce permet de connaître la future température. Les recommandations actuelles sont par exemple entre 19 et 22 pour la pièce à vivre et entre 16 et 18 dans les chambres. Il faut donc fixer la température idéale en fonction de ces recommandations et des habitudes de vie, sachant que baisser la température de 1° C représente 7 % de consommation en moins. La température extérieure a aussi un rôle important, puisqu’en fonction d’elle, il va falloir plus ou moins chauffer pour atteindre la température idéale à l’intérieur. Il s’agit alors de calculer l’écart entre la température désirée et la température extérieure moyenne basse, représenté par DeltaT.

Le calcul

Une fois tous les éléments réunis, il ne reste plus qu’à effectuer le calcul. Il s’agit d’une simple multiplication, à savoir V x DeltaT x K. On obtient alors, grâce à ce calcul, la puissance nécessaire pour chaque pièce, en Watt.