Chargement...

Comment entretenir mon chauffage ?

Les systèmes de chauffage électrique sont très faciles d’entretien. Contrairement aux chaudières à combustion, il n’y a pas d’obligation d’entretien annuel. Toutefois, effectué régulièrement, il permet d’assurer un fonctionnement optimal, et d’éviter une éventuelle panne.


Pourquoi entretenir régulièrement son chauffage ?

Pour les chauffages électriques, il est conseillé d’effectuer un entretien au moins deux fois par an. Celui-ci est simple et rapide, et ne nécessite pas l’intervention d’un professionnel. En effet, le principal problème, c’est l’accumulation de poussière dans l’appareil, causant un fonctionnement moins efficace et diffusant un air peu sain. Pour les radiateurs à eau, en plus du nettoyage, il faut aussi les purger. L’air présent dans les tuyaux est ainsi éliminé. Il peut alors chauffer dans les meilleures conditions et sans bruit.

Comment entretenir son chauffage ?

En matière de chauffage électrique, un dépoussiérage suffit. Il faut donc s’équiper d’un aspirateur, d’un chiffon humide et d’un plumeau. La première étape consiste à mettre le chauffage électrique hors tension, pour des raisons de sécurité. Ensuite, il faut le dépoussiérer dans les moindres recoins. Pour les endroits les moins accessibles, un goupillon peut être utilisé. Les façades sont aussi à nettoyer avec un chiffon humide.
Pour les radiateurs à inertie, l’émetteur est à nettoyer et s’il est équipé d’une grille, celle-ci doit être dévissée. La grille se nettoie de chaque côté, de même que l’émetteur sous la grille qui est à dépoussiérer. Tous les éléments doivent être bien secs avant d’être revissés puis le radiateur peut être remis sous tension.

S’il s’agit d’un chauffage à eau, en plus du dépoussiérage, il faut aussi le purger. La purge intervient avant et après les saisons de chauffe et s’il y a du bruit dans les tuyaux. Un récipient doit être placé sous le purgeur et quand le radiateur est froid, le purgeur peut être dévissé jusqu’à ce que de l’air siffle. Puis il est refermé quand l’eau coule en continue. Les niveaux d’eau et de pression sont ensuite rétablit, puis le radiateur peut être remis en marche.

Les vérifications

L’entretien est aussi l’occasion de vérifier que tout fonctionne bien, qu’il n’y a pas de faux contact, de signe de fuite, ou d’autres signes annonçant une panne. Par exemple, si le chauffage est équipé du système anti-salissure process, mais que le mur est sale malgré tout, il faut faire vérifier l’installation. Enfin, c’est aussi l’occasion de s’assurer que les réglages et programmations sont adaptés aux besoins.

Si vous constatez une baisse de performance de votre chauffage, ou un inconfort notable dû à une chaleur qui n’est pas distribuée de manière douce et égale dans la pièce, contactez un installateur professionnel pour qu’il vous propose une solution adaptée à votre besoin.