Chargement...

Quelles sont les normes techniques concernant le chauffage électrique ?

En matière d’installation électrique et donc aussi de chauffage, c’est la norme C15-100 qui s’applique. Une référence en matière de sécurité à appliquer pour toutes les constructions, rénovations, ventes et mises en location.


Les chauffages électriques

Tout d’abord, concernant les appareils eux-mêmes, ils doivent avoir le marquage NF Sécurité et Performance et CE. C’est indispensable pour s’assurer que le chauffage correspond aux normes de sécurité et de performance en vigueur en France et en Europe. D’autre part, pour les radiateurs destinés à la salle de bain, il faut impérativement qu’ils soient classe II.

Le réseau électrique

Les chauffages électriques sont reliés à un réseau. Conformément à la norme C15-100, un circuit électrique doit leur être dédié. Celui-ci doit bien entendu avoir la puissance correspondant au câble et au disjoncteur : attention à la surcharge. Ainsi par exemple, avec un disjoncteur de 25 A et un câble de 4 mm², la puissance maximale est de 5750 W. Bien entendu, les surtensions sont contrôlées au niveau du tableau électrique soit par des fusibles de la bonne puissance, soit par un disjoncteur divisionnaire. En ce qui concerne les fuites à la terre, le réseau doit être protégé par un disjoncteur différentiel de 30 mA.

L’installation des chauffages électriques

L’installation de radiateurs, panneaux rayonnants ou convecteurs est une opération qui nécessite une expertise importante que seuls les installateurs professionnels peuvent vous garantir.

La norme C15-100 prévoit aussi des distances à respecter pour chauffer au mieux et en toute sécurité. Ainsi, il faut assurer un dégagement suffisant avec le sol et les autres parois pour que l’air puisse circuler facilement et permette au chauffage de fonctionner.

Ces précautions sont aussi indispensables pour le bon fonctionnement des sondes et du thermostat. Si le chauffage électrique est installé dans une salle de bain, les règles et distances à respecter sont encore plus drastiques compte tenu de la présence d’eau et d’électricité dans la même pièce. Celle-ci est divisée en 4 zones et seules deux peuvent accueillir un chauffage, adapté aux pièces d’eau.

Enfin, les dispositifs de réglages manuels des chauffages doivent être situés entre 0,9 et 1,3 mètre du sol.

Côté installation elle-même, il faut impérativement utiliser les supports prévus pour fixer les radiateurs électriques au mur. Tous les chauffages doivent être placés dans le sens prévu pour leur bon fonctionnement.

Nous ne conseillerons jamais assez de faire appel à un installateur pour installer son chauffage. En plus de la réduction sur la TVA, cela vous permettra en effet d’avoir l’assurance que votre installation sera réalisée aux normes en vigueur.