Chargement...

Qu’est-ce qu’un chauffe-eau avec résistance blindée ?

Réactif et peu coûteux, le chauffe-eau blindé répondra aux attentes des budgets les plus serrés. Dans la mesure où sa résistance est au contact direct et constant de l’eau, son utilisation est recommandée dans les régions peu calcaires. 


La résistance, un élément-clé du chauffe-eau blindé

La résistance est une pièce importante du chauffe-eau : c’est en effet elle qui amène l’eau contenue dans la cuve à la bonne température. Dans le cas d’un chauffe-eau blindé, la résistance est plongée directement dans la cuve et se trouve donc en contact constant avec l’eau sanitaire. Afin de limiter la corrosion et d’empêcher le calcaire de s’y accumuler, la cuve est équipée d’une anode en magnésium.

Chauffe-eau blindé : un rapport qualité / prix imbattable

Le principe de ce modèle étant très simple, le chauffe-eau blindé est proposé à des tarifs compétitifs. Il est donc recommandé pour les petits budgets et les personnes soucieuses d’optimiser le rapport qualité / prix de leur achat et qui vivent dans des régions où l’eau est peu calcaire.

Chauffe-eau blindé : une large gamme de produits

Les chauffe-eaux blindés existent en configurations verticales, horizontales et stables et se déclinent dans une large gamme de modèles. Ils sont proposés dans de nombreuses capacités afin de répondre sans encombre aux besoins des occupants. Ils peuvent être installés dans toutes les types de logements, y compris ceux où il est parfois difficile de trouver une place où glisser un chauffe-eau. Il existe en effet quatre petits formats (de 15, 30, 40 et 50 litres) qui pourront être posés sur ou sous un évier ou dans un petit placard. Ces modèles « de poche » sont les bienvenus pour fournir de l’eau chaude sanitaire dans un petit logement ou lorsque les points d’eau à approvisionner sont éloignés de l’installation principale et ne nécessitent pas un apport important (comme c’est le cas pour un évier ou un lavabo, par exemple).

Entretenir une résistante blindée

La résistance étant au contact direct et prolongé de l’eau, elle risque, à la longue, de s’entartrer. Dans ce cas, elle devient moins réactive et consomme davantage d’électricité. Pour éviter ces désagréments et allonger sensiblement la durée de vie de son chauffe-eau, il est recommandé de vidanger la cuve et de remplacer la résistance entartrée lorsqu’il y a des signes d’eau sanitaire moins chaude ou mettant plus de temps à atteindre la température souhaitée.