Chargement...

Comment fonctionne une chaudière ?

Une chaudière est ce que l’on appelle aussi plus couramment un chauffage central. Elle alimente les radiants du foyer et, produit également, le plus souvent, l’eau chaude sanitaire. Quel que soit le combustible choisi, le fonctionnement est à peu près similaire. Zoom sur le fonctionnement d’une chaudière.


Le principe général d’une chaudière

Une chaudière transmet de la chaleur, des calories, à de l’eau ou un liquide caloporteur selon les modèles, qui sera, à son tour, transmis à des émetteurs de chaleur (radiateurs, planchers chauffants…) et à de l’eau pour la production d’eau chaude sanitaire. Dans certains cas, les chaudières produisent uniquement de la chaleur, mais pas d’eau chaude sanitaire. Pour produire cette chaleur, la chaudière produit une combustion, réalisée grâce à un combustible (gaz, fioul, bois, ou granulés). L’eau ou le liquide caloporteur circule dans la chaudière, autour et dans le foyer. La température de ce liquide monte ainsi à mesure qu’il serpente de plus en plus près du foyer, puis une fois à la bonne température, le liquide poursuit sa course vers les émetteurs de chaleur. Il sert aussi à chauffer de l’eau pour les utilisations sanitaires, soit de manière instantanée, soit par accumulation dans un ballon.

Les variations en fonction des systèmes de chaudières

Le fonctionnement de base reste le même pour toutes les chaudières. Il est quelque peu différent en fonction des types de chaudières. Ainsi, pour une chaudière à condensation, les performances sont accrues, grâce à l’utilisation supplémentaire des fumées de combustion habituellement perdues lors de l’évacuation des gaz de combustion. Celles-ci contiennent de l’eau. Cette vapeur condense dans la chaudière, permettant d’augmenter la température du liquide caloporteur, en plus de la combustion classique, et améliore ainsi le rendement pour une diminution de la consommation d’énergie. Lorsque l’on parle de chaudière à basse température, le principe reste le même, sauf que la température atteinte est moindre (50° C contre 90° C le plus souvent). Une chaudière à ventouse prend l’air non pas dans la pièce où elle se situe, mais directement à l’extérieur. La chaudière elle-même est donc hermétique et n’est pas reliée à un conduit de cheminée classique, mais à un double conduit concentrique, sortant sur la façade. L’air est ainsi prélevé par la partie extérieure du conduit et les fumées par la partie intérieure.