Chargement...

Quelles sont les différences entre la chaudière basse température et à condensation ?

Condensation ou basse température, il n’est pas toujours évident de choisir entre les deux. Voici quelques éléments qui vous aideront à faire votre choix.


Chaudière basse température

La chaudière basse température est un type d’appareil très performant, puisqu’il consomme jusqu’à 30 % de moins qu’une chaudière classique. Comment ? En chauffant l’eau de chauffage à une température moins élevée. À savoir, 60° C maximum. Cette chaudière a donc besoin de moins de combustible pour fonctionner. Tout cela en procurant un très bon confort de chauffe. Il faut toutefois que les radiants soient adaptés, c’est-à-dire à basse température eux-aussi. Ce type de chaudières, comme la chaudière à condensation, peut-être à gaz ou à fioul, et peut chauffer l’eau sanitaire en plus d’assurer le chauffage de la maison. De plus, cet appareil peut aussi utiliser les précédents raccordements de l’ancienne chaudière et est donc simple à installer. Cependant, ce système peut se montrer moins performant et écologique qu’une chaudière à condensation. Si bien qu’aujourd’hui, les pouvoirs publics ne conseillent pas d’acheter ce type d’appareil, qui n’ouvre d’ailleurs pas droit au CITE. De plus, depuis 2015, les chaudières basse température dont le rendement est inférieur à 86 % ne sont plus commercialisées. En effet, en 2018, elles seront toutes exclues du marché pour la simple raison que plus aucune ne pourra répondre aux exigences concernant le taux d’émissions polluantes (56m/kWh au maximum).

Chaudière à condensation

En réalité, une chaudière à condensation est une chaudière basse température, mais avec une caractéristique technique en plus. Comme son nom l’indique, elle condense la vapeur d’eau produite durant le processus de chauffe. Elle tire ainsi partie d’une énergie jusqu’alors délaissée, puisqu’elle récupère les calories présentes dans cette vapeur, pour augmenter son rendement, sans consommation supplémentaire. Résultat, ce type de chaudière peut atteindre un rendement très élevé, allant jusqu’à 105 %. Elles sont donc aujourd’hui très recommandées, car très performantes et écologiques. Elles ouvrent d’ailleurs droit aux aides comme le CITE. Elles sont certes plus chères, mais avant tout plus rentables et respectueuses de l’environnement. Elles tendent d’ailleurs à devenir la norme.