Questions / Réponses

Chauffe-eau électrique

#Fonctionnement / utilisation

Comment protéger mon chauffe-eau contre le tartre ?

Les risques liés au tartre dépendent de l'eau dont vous disposez dans votre commune : selon votre position géographique, l'eau de votre ville sera plus ou moins entartrante (on parle aussi d'eau dure, ou calcaire, contrairement aux eaux douces ou agressives). Sous l'effet de la chaleur, des dépôts de tartre vont donc se faire, notamment sur la résistance de votre chauffe-eau, mais aussi dans la cuve, sur l'anode, dans vos canalisations etc.

L'impact du tartre sur votre ballon n'est pas négligeable : votre chauffe-eau va surconsommer, et votre facture d'électricité sera donc plus importante. Et la durée de vie de sa résistance, voire de l'appareil entier si l'anode anti-corrosion est entartrée, sera plus faible.
Il y a peu de moyens de protéger directement votre chauffe-eau contre le tartre. Si l'eau est vraiment dure, vous pouvez acheter un adoucisseur qui permettra d'adoucir de manière structurelle l'eau qui circule dans votre logement.

Un point clé est l'entretien régulier de votre cumulus : faites intervenir un professionnel au minimum tous les 2 ans. Il pourra assurer le détartrage du chauffe-eau, et le remplacement des pièces qui seraient touchées.
Enfin, il est crucial de choisir un chauffe-eau avec une résistance stéatite : placée dans un fourreau, cette résistance, contrairement aux résistances blindées, n'est pas en contact direct avec l'eau ce qui limite son entartrage.

Cette réponse vous convient-elle ?